OPI­NION

Le Par­te­na­riat trans­pa­ci­fique glo­bal et pro­gres­siste (CPTPP) de­vrait être ap­prou­vé lors de la 6e ses­sion de l’As­sem­blée na­tio­nale de la XIVe lé­gis­la­ture. Le mar­ché de l’em­ploi est un des sec­teurs concer­nés. En­tre­tien avec Chang-Hee Lee, di­rec­teur de l’Org

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - HÔNG KIÊU - HOÀNG PHUONG/CVN

Le CPTPP et son im­pact sur le mar­ché du tra­vail viet­na­mien

D’après-vous, quelle est l’im­por­tance du cha­pitre sur le tra­vail pour le Vietnam? Le cha­pitre sur le tra­vail du CPTPP s’ins­pire de la Dé­cla­ra­tion de l’OIT, da­tant de 1998. Il struc­ture les liens entre la mise en oeuvre de cette dé­cla­ra­tion, les condi­tions com­mer­ciales et les sanc­tions sus­cep­tibles d’être ap­pli­quées. Outre les as­pects com­mer­ciaux, cet ac­cord per­met­tra au Vietnam d’amé­lio­rer les textes ju­ri­diques concer­nant son sec­teur du tra­vail. De nou­veaux ac­cords de li­breé­change exigent que tous les pays si­gna­taires adoptent et main­tiennent les droits énon­cés dans la Dé­cla­ra­tion de l’OIT de 1998 dans leurs lé­gis­la­tions, leurs ins­ti­tu­tions et leurs pra­tiques. Ces droits sont no­tés dans les huit conven­tions fon­da­men­tales de l’OIT, qui concernent la li­ber­té syn­di­cale et la re­con­nais­sance ef­fec­tive du droit de né­go­cia­tion col­lec­tive, l’éli­mi­na­tion de toutes les formes de tra­vail for­cé ou obli­ga­toire, l’abo­li­tion du tra­vail des en­fants, et l’éli­mi­na­tion de la dis­cri­mi­na­tion en ma­tière d’em­ploi et de pro­fes­sion. Tous les pays membres de l’OIT, dont le Vietnam, doivent donc res­pec­ter tous ces droits, re­con­nus dans le monde en­tier.

Pour­riez-vous par­ler des pré­pa­ra­tifs du Vietnam en ma­tière de mise en oeuvre du cha­pitre sur le tra­vail du CPTPP?

Le Vietnam a re­con­nu son obli­ga­tion et pris des me­sures pour sa­tis­faire aux exi­gences du CPTPP via les ré­formes

concer­nant la lé­gis­la­tion ins­ti­tu­tion­nelle et les textes ju­ri­diques dans le sec­teur du tra­vail. Le Pre­mier mi­nistre Nguyên Xuân Phuc a ré­af­fir­mé la né­ces­si­té de telles ré­formes lors d’une réunion te­nue le 17 jan­vier par le mi­nis­tère du Tra­vail, des In­va­lides de guerre et des Af­faires so­ciales afin de lui don­ner une feuille de route pour 2018. De fait, le Vietnam a mon­tré des chan­ge­ments ra­di­caux dans le cadre de la lé­gis­la­tion de l’en­vi­ron­ne­ment de l’em­ploi confor­mé­ment à une éco­no­mie de mar­ché à orien­ta­tion so­cia­liste de­puis la pé­riode de Dôi Moi (Re­nou­veau). Ces der­nières an­nées, l’ajus­te­ment du sa­laire mi­ni­mum a réuni des re­pré­sen­tants du gou­ver­ne­ment, dont des membres du Con­seil na­tio­nal char­gé des ques­tions sa­la­riales, des tra­vailleurs et des em­ployeurs. Par le biais de la né­go­cia­tion et du dia­logue col­lec­tif, les avis des tra­vailleurs ont été en­ten­dus. Ain­si, les or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales contri­buent ac­ti­ve­ment à la sta­bi­li­té po­li­tique et so­ciale. Je pense que la ré­vi­sion du Code du tra­vail et la ré­no­va­tion du sys­tème des re­la­tions pro­fes­sion­nelles, confor­mé­ment à la Dé­cla­ra­tion de l’OIT de 1998 et à la si­tua­tion viet­na­mienne ac­tuelle, contri­bue­ront cer­tai­ne­ment à re­le­ver les dé­fis du mar­ché de l’em­ploi.

Que fe­ra l’OIT pour ai­der le Vietnam en la ma­tière?

Le Vietnam a adhé­ré en 1992 à l’OIT. Nous avons eu des séances de tra­vail avec les di­ri­geants du gou­ver­ne­ment viet­na­mien, de la Con­fé­dé­ra­tion gé­né­rale du tra­vail du Vietnam et de la Chambre de Com­merce et d’In­dus­trie du Vietnam, afin de per­fec­tion­ner les do­cu­ments ju­ri­diques et les po­li­tiques na­tio­nales dans ce sec­teur. L’OIT s’ef­for­ce­ra da­van­tage de sou­te­nir les ré­formes de la lé­gis­la­tion et des re­la­tions du tra­vail au Vietnam. Avec pour ob­jec­tif d’ ai­der le pays à s’ac­quit­ter plei­ne­ment de ses obli­ga­tions en ma­tière de tra­vail dans le cadre du CPTPP et de l’ac­cord de libre-échange Vietnam - Union eu­ro­péenne (EVFTA pour son signe an­glais), ain­si qu’à com­plé­ter le cadre ju­ri­dique et le sys­tème de re­la­tions pro­fes­sion­nelles au ser­vice des be­soins des tra­vailleurs, des en­tre­prises et de la so­cié­té pour la sta­bi­li­té po­li­tique et la pros­pé­ri­té com­mune. Je crois que le Vietnam rem­pli­ra sa mis­sion pour le fu­tur dé­ve­lop­pe­ment na­tio­nal, ba­sé sur la crois­sance de la pro­duc­ti­vi­té, l’in­no­va­tion, le par­tage équi­table des in­té­rêts éco­no­miques, la re­con­nais­sance des voix des tra­vailleurs et des em­ployeurs, et la sta­bi­li­té so­cio­po­li­tique.

La par­ti­ci­pa­tion au CPTPP exige le re­nou­vel­le­ment des re­la­tions pro­fes­sion­nelles au

CTV/CVN

Chang-Hee Lee

Pham Kiên/VNA/CVN

Vietnam.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.