Un ado­les­cent kid­nap­pé li­bé­ré par la po­lice

Les élé­ments de la sû­re­té de daï­ra de Sougueur ont li­bé­ré, hier, un ado­les­cent de 14 ans, qui avait été kid­nap­pé et sé­ques­tré de­puis quatre jours par deux ra­vis­seurs âgés de 29 et 35 ans, qui ont été ar­rê­tés.

El Watan (Algeria) - - Région Ouest - Amel­lal Faw­zi

Les po­li­ciers, qui agis­saient suite à une plainte dé­po­sée par le père, après la dis­pa­ri­tion énig­ma­tique de son fils Hi­cham, qui a été aper­çu pour la der­nière fois au mar­ché heb­do­ma­daire de la ville de Me­dris­sa, ont re­trou­vé ce der­nier à Sougueur, après que des connais­sances l’ont si­gna­lé à ses pa­rents. C’est ce qu’a an­non­cé le com­mis­saire lors d’un point de presse te­nu mar­di au siège de la sû­re­té de daï­ra. La nou­velle de la dis­pa­ri­tion s’est ré­pan­due d’ailleurs comme une traî­née de poudre dans la ré­gion, à la fa­veur d’une grande mo­bi­li­sa­tion dont celle vé­hi­cu­lée par les ré­seaux so­ciaux. Se­lon les dé­cla­ra­tions, le jeune ado­les­cent au­rait été em­me­né de Me­dris­sa vers Sougueur pour ser­vir d’ap­point à cette bande spé­cia­li­sée dans les vols et le gang­sté­risme. «On m’a me­na­cé de mort si je re­fu­sais», n’a ces­sé de dire Hi­cham, qui ex­pli­quait «avoir af­faire à une bande de désoeu­vrés qui dis­po­sait de psy­cho­tropes et d’armes blanches au do­mi­cile où il était re­te­nu». Les en­quê­teurs, qui ont pré­sen­té les au­teurs de­vant la jus­tice qui les a écroués, n’ont pas été pro­lixes, car des zones d’ombre sub­sistent. Le phé­no­mène des kid­nap­pings reste très pro­non­cé dans la ré­gion, qui en­re­gistre pour l’oc­ca­sion son énième af­faire, alors que la dis­pa­ri­tion d’Ikram, de­vant son do­mi­cile à la ci­té «Et­te­fah», à Tia­ret, n’est pas élu­ci­dée cinq mois après.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.