La Rus­sie en­gage une ré­duc­tion de 50 000 ba­rils par jour

El Watan (Algeria) - - Économie - H. L.

La Rus­sie a com­men­cé à ré­duire da­van­tage sa pro­duc­tion de pé­trole et le ni­veau de ré­duc­tion pour­rait at­teindre 50 000 ba­rils par jour d’ici la fin jan­vier, a fait sa­voir, avan­thier, le mi­nistre russe de l’Ener­gie, Alexandre No­vak. «Nous ré­dui­sons notre pro­duc­tion de­puis oc­tobre. Nos so­cié­tés ont dé­cla­ré qu’elles pour­raient at­teindre une ré­duc­tion to­tale d’en­vi­ron 50 000 ba­rils par jour ce mois­ci par rap­port à oc­tobre 2018. Nous pour­rions pro­ba­ble­ment at­teindre ce chiffre d’ici la fin du mois», a dé­cla­ré M. No­vak, ci­té par l’agence russe Sput­nik. Le ni­veau ac­tuel de ré­duc­tion de la pro­duc­tion de pé­trole de son pays a dé­pas­sé 30 000 ba­rils par jour, a-t-il ajou­té. L’Or­ga­ni­sa­tion des pays ex­por­ta­teurs de pé­trole (OPEP) et d’autres grands pro­duc­teurs de pé­trole du monde, me­nés par la Rus­sie, ont conclu le mois der­nier un ac­cord lors d’une réunion à Vienne, qui pré­voit une ré­duc­tion de la pro­duc­tion de brut de 1,2 mil­lion de ba­rils par jour à par­tir de jan­vier 2019, pour une pé­riode ini­tiale de six mois. En ver­tu de l’ac­cord, les Etats membres de l’OPEP vont ré­duire leur pro­duc­tion de 0,8 mil­lion de ba­rils par jour et les pays non membres de l’Or­ga­ni­sa­tion de 0,4 mil­lion de ba­rils par jour.

La ré­duc­tion, cor­res­pon­dant à un peu plus de 1% de la pro­duc­tion mon­diale, est des­ti­née à ré­équi­li­brer le mar­ché et à en­rayer la chute des cours, qui ont dé­vis­sé de 30% en deux mois dans un con­texte de sur­pro­duc­tion chro­nique. La Rus­sie a conve­nu avec l’OPEP de mettre en place pro­gres­si­ve­ment une ré­duc­tion de 228 000 ba­rils par jour d’ici la fin du pre­mier tri­mestre, contre une pro­duc­tion de 11, 418 mil­lions de ba­rils par jour en oc­tobre. Le pays a ou­vert les ro­bi­nets avant le dé­but des res­tric­tions, en­re­gis­trant un re­cord post-so­vié­tique de 11,45 mil­lions de ba­rils par jour en dé­cembre, ce qui si­gni­fie que la baisse de la pro­duc­tion d’un mois à l’autre se­ra plus forte. Dans l’ac­cord conclu avec l’OPEP, la Rus­sie était au­to­ri­sée à pro­cé­der à des ré­duc­tions gra­duelles du fait du cli­mat ri­gou­reux et de la géo­lo­gie com­plexe de la Si­bé­rie, sa prin­ci­pale pro­vince pé­tro­lière.

En re­vanche, l’Ara­bie Saou­dite a an­non­cé mer­cre­di der­nier, par la voix de son mi­nistre de l’Ener­gie, Kha­led Al Fa­leh, que le royaume ré­dui­rait ses ex­por­ta­tions de 800 000 ba­rils par jour, à 7,2 mil­lions de ba­rils par jour en jan­vier, contre 8 mil­lions ba­rils par jour en no­vembre. Une ré­duc­tion sup­plé­men­taire de 100 000 ba­rils par jour est pré­vue en fé­vrier.

Les li­mi­ta­tions de pro­duc­tion ont per­mis de ra­me­ner le brut de ré­fé­rence brent au-des­sus de 60 dol­lars le ba­ril, mais les prix res­tent in­fé­rieurs de 30% en­vi­ron à leur plus haut ni­veau en quatre ans at­teint dé­but oc­tobre.

La pro­chaine réunion du co­mi­té de sui­vi mi­nis­té­riel conjoint, qui su­per­vise la mise en oeuvre des ré­duc­tions de pro­duc­tion, pour­rait avoir lieu en avril, bien que cette date puisse chan­ger, a pré­ci­sé le mi­nistre russe.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.