La peste des pe­tits ru­mi­nants fait des ra­vages

Les éle­veurs, vic­times de la peste des pe­tits ru­mi­nants, qui ont vu leur chep­tel suc­com­ber à cette épi­dé­mie, sou­haitent l’in­ter­ven­tion des pou­voirs pu­blics pour une vac­ci­na­tion d’ur­gence et un dé­dom­ma­ge­ment.

El Watan (Algeria) - - Région Ouest - Is­sac B. et R. O.

Les éle­veurs de la wi­laya, no­tam­ment les trans­hu­mants, ne savent plus à quel saint se vouer pour épar­gner leur chep­tel de l’épi­dé­mie de la peste des pe­tits ru­mi­nants. «Nous as­sis­tons im­puis­sants aux dé­gâts de cette ma­la­die qui a ra­va­gé des di­zaines d’agneaux et d’agnelles sur­tout. Pas plus tard qu’hier (avant-hier, nl­dr), j’ai in­ci­né­ré 10 bêtes»,a lan­cé un éle­veur de la ré­gion de Bel­ha­cel. De­vant la pro­li­fé­ra­tion ma­ni­feste de cette épi­dé­mie, les ser­vices de l’ins­pec­tion vé­té­ri­naire se sont mo­bi­li­sés et ont ré­pon­du aux alertes des éle­veurs. Ain­si, des foyers de PPR ont été dé­cla­rés dans les com­munes de Si­di M’ha­med Be­nou­da, Bel­ha­cel, Oul­ja, Lah­lef et Oued Dje­maa, soit aux quatre coins de la wi­laya. «Nous avons pris toutes les me­sures qui s’im­posent pour en­di­guer le phé­no­mène», a sou­li­gné un cadre des Ser­vices agri­coles en confir­mant la perte de 233 têtes. Pas moins de 3344 bêtes ont été vac­ci­nées par les vé­té­ri­naires mo­bi­li­sés pour la cir­cons­tance qui ont tou­te­fois sus­pec­té 403 cas. «Nous avons en­voyé 403 échan­tillons au la­bo­ra­toire d’ana­lyse avant de nous pro­non­cer sur ces cas», a sou­li­gné notre source. Ce­pen­dant, les éle­veurs, vic­times de cette épi­dé­mie, sou­haitent l’in­ter­ven­tion des pou­voirs pu­blics pour un éven­tuel dé­dom­ma­ge­ment. «Nous sol­li­ci­tons l’as­sis­tance de l’Etat, nous avons beau­coup per­du», a tem­pê­té Said, un des grands éle­veurs de la ré­gion.

Pour rap­pel, la peste des pe­tits ru­mi­nants (PPR) est dé­fi­nie comme étant une ma­la­die «non zoo­no­tique vi­rale des ca­prins et des ovins». Elle se ca­rac­té­rise no­tam­ment par de la fièvre, des lé­sions buc­cales, de la diar­rhée, une pneu­mo­nie et, au fi­nal, par la mort de l’ani­mal. Le vi­rus est ex­cré­té «par les larmes, la sa­live, les sé­cré­tions na­sales, les ex­pec­to­ra­tions et les ma­tières fé­cales des ani­maux in­fec­tés», ex­plique-t-on.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.