Yen­nayer, une ré­fé­rence na­tio­nale his­to­rique et mé­mo­rielle

El Watan (Algeria) - - Culture - Ah­cène Tah­raoui

C’est une fête qui donne lieu à des fes­ti­vi­tés di­verses, à des rites et des re­pas fa­mi­liaux. Elle est cé­lé­brée dans le par­tage et la com­mu­nion Pour être au dia­pa­son de cette ma­ni­fes­ta­tion cultu­relle,

le sec­teur de la culture a concoc­té un pro­gramme aus­si riche que va­rié à cette oc­ca­sion.

Le Nou­vel An ama­zigh, ap­pe­lé com­mu­né­ment Yen­nayer, est cé­lé­bré la veille du 12 jan­vier. Cet évé­ne­ment est vé­cu et fê­té par la qua­si-ma­jo­ri­té des po­pu­la­tions nord-afri­caines dans la joie, la convi­via­li­té et la so­li­da­ri­té. Il donne lieu à des fes­ti­vi­tés di­verses, à des rites et des re­pas fa­mi­liaux. Il est cé­lé­bré dans le par­tage et la com­mu­nion. Dans la wi­laya de Ti­zi Ou­zou, il est fê­té, une an­née après sa consé­cra­tion consti­tu­tion­nelle comme fête na­tio­nale chô­mée et payée, après la dé­ci­sion du pré­sident de la Ré­pu­blique, Ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka. A tra­vers cet acte, c’est la di­men­sion de la culture ama­zi­ghe qui est consa­crée. Mieux en­core, c’est la pé­ren­ni­sa­tion de la culture al­gé­rienne qui est as­su­rée et l’iden­ti­té na­tio­nale qui est ren­for­cée, a es­ti­mé la di­rec­trice de la culture de la wi­laya dans une al­lo­cu­tion pro­non­cée à l’ou­ver­ture des fes­ti­vi­tés qu’ac­cueille la mai­son de la culture Mou­loud Mam­me­ri. «Pour nous tous, Yen­nayer est d’abord une porte qui s’ouvre sur le Nou­vel An, ap­pe­lée ‘‘tab­burt n usegg­wass’’ (la porte de l’an­née). Sa cé­lé­bra­tion s’ex­plique par l’im­por­tance ac­cor­dée aux rites et aux pra­tiques de l’époque, qui sub­sistent en­core de nos jours. Les pra­tiques so­ciales qui ac­com­pagnent le Nou­vel An ama­zigh peuvent être ra­me­nées aux va­leurs et prin­cipes spé­ci­fiques de notre édu­ca­tion et notre culture, à sa­voir la so­li­da­ri­té, la com­mu­nion, la fra­ter­ni­té et l’es­prit d’en­traide. Tout ce­la, en ac­cueillant la nou­velle an­née et le Ex­po­si­tion ar­ti­sa­nale à la mai­son de la culture Mou­loud Mam­me­ri nou­veau cycle avec un pré­sage pro­met­teur», a in­di­qué Mme Na­bi­la Gou­mé­ziène. Pour être au dia­pa­son de cette ma­ni­fes­ta­tion cultu­relle, le sec­teur de la culture, comme à l’ac­cou­tu­mée, a concoc­té un pro­gramme aus­si riche que va­rié pour la cir­cons­tance. Le pro­gramme s’étale du 7 au 13 jan­vier 2019, à tra­vers les dif­fé­rents éta­blis­se­ments cultu­rels sous tu­telle, ain­si qu’à tra­vers les lo­ca­li­tés de la wi­laya.

Des ex­po­si­tions re­tra­çant le pa­tri­moine cultu­rel na­tio­nal re­pré­sen­té par quelques ré­gions d’Al­gé­rie par­ti­ci­pantes et des as­so­cia­tions cultu­relles de notre wi­laya sont éga­le­ment pré­vues. Une jour­née d’étude se­ra consa­crée à Yen­nayer et dé­diée à la mé­moire du re­gret­té Mo­hand Ak­li Had­da­dou, l’émé­rite cher­cheur et homme de culture ama­zi­ghe par ex­cel­lence, et une autre jour­née por­te­ra sur la poé­sie po­pu­laire, afin de mon­trer la por­tée his­to­rique, so­ciale et sym­bo­lique de cette fête na­tio­nale. Le théâtre et le cinéma se­ront au pro­gramme avec la re­pré­sen­ta­tion de pièces théâ­trales d’ex­pres­sion ama­zi­ghe et la pro­jec­tion de films documentaires. S’ajoute à ce­la le vo­let ani­ma­tion ar­tis­tique, qui ponc­tue­ra cette se­maine cultu­relle à tra­vers le chant, la mu­sique, la danse et la cho­rale. Ti­me­chret et la waâ­da qui ca­rac­té­risent nos tra­di­tions mar­que­ront éga­le­ment ces fes­ti­vi­tés. Elles se­ront or­ga­ni­sées dans cer­tains lieux de culte, des zaouias et des ma­qams. En conclu­sion, la di­rec­trice de la culture a te­nu à adres­ser ses «vifs re­mer­cie­ments à tous les par­ti­ci­pants à cet évé­ne­ment fes­tif et en sa­luant toutes les per­sonnes pré­sentes à cette se­maine cultu­relle. Je sou­haite à tous les Al­gé­riens et Al­gé­riennes As­seg­was ameg­gaz, taz­mert, tal­wit, ak­ked li­ser».

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.