25 greffes au CHU de Bab El Oued en 2018

El Watan (Algeria) - - Santé - APS

Le pré­sident de la So­cié­té al­gé­rienne de trans­plan­ta­tion d’or­ganes (SATO), Pr. Ali Ben­ziane, a af­fir­mé, ven­dre­di à Al­ger, que toutes les condi­tions étaient réunies pour com­men­cer le pré­lè­ve­ment d’or­ganes sur ca­davres. In­ter­ve­nant lors des tra­vaux du 10e Congrès de la SATO, Pr Ben­ziane a dé­cla­ré que les pou­voirs pu­blics «ont ga­ran­ti les condi­tions re­quises pour pro­cé­der au pré­lè­ve­ment d’or­ganes sur ca­davres suite à la pro­mul­ga­tion en 2018 de la nou­velle loi sur la san­té et l’ins­tal­la­tion de l’Agence na­tio­nale de greffe outre la sen­si­bi­li­sa­tion de la so­cié­té». Pr Ben­ziane, éga­le­ment chef de ser­vice d’hé­mo­dia­lyse au Centre hos­pi­ta­lou­ni­ver­si­taire Mo­ha­med La­mine De­ba­ghine de Bab El Oued (ex Maillot), a fait sa­voir que son ser­vice avait re­pris les greffes ré­nales, et ce, à la fa­veur de la for­ma­tion d’équipes mé­di­cales plu­ri­dis­ci­pli­naires qui ont ef­fec­tué 13 in­ter­ven­tions en 2017 et 25 autres en 2018. Il a fait état, en outre, d’une pre­mière trans­plan­ta­tion rénale sur un en­fant de trois ans, en coor­di­na­tion avec l’Eta­blis­se­ment hos­pi­ta­lier spé­cia­li­sé (EHS) en ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires Mo­hand Maouche Amo­krane (Al­ger), ajou­tant que 5 autres en­fants sont pro­gram­més pour la même opé­ra­tion en 2019.

Le pré­sident de la SATO a pré­ci­sé, dans ce sens, que la liste des en­fants né­ces­si­tant une greffe rénale en Al­gé­rie était beau­coup moins im­por­tante que celle des adultes. Evo­quant le pro­gramme tra­cé par le CHU de Bab El Oued, Pr Ben­ziane a ex­pri­mé la dis­po­si­tion des spé­cia­listes pour le dé­ve­lop­pe­ment de la greffe rénale à tra­vers le pré­lè­ve­ment d’or­ganes sur ca­davre. Pour sa part, le chef du ser­vice de chi­rur­gie car­dio­vas­cu­laire à l’EHS

Maouche Am­krane, P. Ha­mid Ka­noun, a rap­pe­lé que «plus de 500 opé­ra­tions de greffe rénale ont été ef­fec­tuées au ni­veau de cet éta­blis­se­ment, dont 60 au pro­fit d’en­fants», fai­sant sa­voir que «de­puis le lan­ce­ment des greffes en 2006, cet éta­blis­se­ment a ac­cueilli 50% des pa­tients is­sus des dif­fé­rentes ré­gions du pays». Dans le même ordre d’idée, le chef de ser­vice de mé­de­cine lé­gale au CHU Mos­ta­pha Pa­cha, Pr Ra­chid Bel­hadj a fait re­mar­quer qu’en dé­pit de la réunion de toutes les condi­tions pour en­ta­mer la greffe d’or­ganes à par­tir de ca­davres, des obs­tacles per­sistent en­core et il a es­pé­ré les voir apla­nis grâce aux mé­ca­nismes mis en place par les pou­voirs pu­blics, et qui sont à même, a-til es­ti­mé, de dy­na­mi­ser la greffe d’or­ganes en Al­gé­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.