Les Ama­zighs de Va­lence cé­lèbrent Yen­nayer 2969

L ’as­so­cia­tion cultu­relle Tim­li­lith a or­ga­ni­sé, sa­me­di 12 jan­vier, la fête de Yen­nayer, dans la grande salle de concerts Ago­ra Live, si­tuée dans la lo­ca­li­té d’Al­daia, à Va­lence. Yen­nayer 2969, qui cor­res­pon­dant à l´an­née 2019, a pris tout son sens pour le

El Watan (Algeria) - - Culture - Es­pagne De notre cor­res­pon­dant Ali Ait Mou­houb

Le pas­sage obli­ga­toire à la nou­velle an­née se veut être une jour­née qui au­gure, sui­vant la culture an­ces­trale des Ama­zighs, le la­beur et la pros­pé­ri­té. Yen­nayer est le pre­mier jour de l’an ber­bère du ca­len­drier agraire uti­li­sé de­puis l’An­ti­qui­té par le peuple amazigh à tra­vers l’Afrique du Nord. En cette oc­ca­sion, les Ama­zighs éta­blis à Va­lence, à l´ini­tia­tive des membres de l´As­so­cia­tion Tim­li­lith, no­tam­ment Ab­der­rah­mane Mam­me­ri, Amar Las­mi dit «Mas­si­nis­sa», Abrous, Ba­den Hen­ni, Amar Bou­khen­nou­fa, Amar Mo­kh­ta­ri, Ra­bah Ouk­li, n´ont pas man­qué ce ren­dez­vous an­nuel in­con­tour­nable, qui reste plus qu’une cé­lé­bra­tion tra­di­tion­nelle. Sur fond de mu­sique, ils ont tout d´abord sa­vou­ré un dé­li­cieux cous­cous bien pré­pa­ré par les femmes à la mai­son que les or­ga­ni­sa­teurs ont te­nu à ins­crire au me­nu du jour, vu la sym­bo­lique de ce plat tra­di­tion­nel. L´as­so­cia­tion a fait aus­si éta­lage des dif­fé­rents pro­duits tra­dui­sant les tra­di­tions ber­bères, à l’image de la po­te­rie, la bi­jou­te­rie et la gas­tro­no­mie... «Nous sommes vrai­ment contents. Cette an­née, Yen­nayer a un goût très spé­cial. Un pan de notre iden­ti­té et de notre pa­tri­moine qu’il fau­dra sur­tout préserver à tous les ni­veaux», nous a dé­cla­ré Ab­der­rah­mane Mam­me­ri, pré­sident de l’as­so­cia­tion cultu­relle Tim­li­lith. L´inau­gu­ra­tion de cet évé­ne­ment a été mar­quée par une cho­rale de jeunes en­fants, tous nés en Es­pagne, qui ont re­pris les chan­sons d’Idir», no­tam­ment Va­va Inou­va et Sen­du. Une cho­rale consti­tuée de femmes a re­pris deux chan­sons de la di­va Noua­ra, en l´oc­cur­rence Lahs­san» et Tac­ce­micht. Plu­sieurs mu­si­ciens d´ex­pres­sion ka­byle éta­blis à Va­lence, comme Mah­foud, Dja­mel, Ra­bah, Fa­rid et Amar ont re­pris plu­sieurs chan­sons de Ma­toub Lou­nès, Fe­rhat Ima­zi­ghen, Idir et Aït Men­guel­let. Un groupe mu­si­cal es­pa­gnol de la ville de Va­lence, et pré­ci­sé­ment l’«Es­pace cultu­rel de Mal­va­ro­sa», for­mé dans sa ma­jo­ri­té de femmes, a par­ti­ci­pé à cette échéance cultu­relle, en in­ter­pré­tant des chan­sons avec des su­jets très spé­ciaux, qui poussent sur­tout à la ré­flexion sur les va­leurs fon­da­men­tales et les li­ber­tés. «Les chan­sons que vous al­lez en­tendre sont très dures, car elles traitent des su­jets trés spé­ciaux», a ex­pli­qué Sa­na El Bayad, la re­pré­sen­tante du groupe. Une fois la fête ter­mi­née, les convives se sont quit­tés, en es­pé­rant qu’un pro­chain ren­dez-vous aus­si cha­leu­reux puisse contri­buer à re­trou­ver cette am­biance fes­tive.

L’inau­gu­ra­tion de cet évé­ne­ment a été mar­quée par une cho­rale de jeunes en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.