El Watan (Algeria)

Une peinture pleine de sérénité

Jusqu’au 1er juillet prochain, la galerie d’art Ezzou’art du centre commercial de Bab Ezzouar, à Alger, accueille l’artiste Houda Hannache, qui y présente 34 oeuvres abstraites.

- Nacima Chabani

Intitulée «Evasion céleste !», l’exposition de la jeune Houda Hanache est une promenade intéressan­te tant dans l’imaginaire de l’artiste que du visiteur. En effet, c’est de la rencontre de ces deux énergies qu’une oeuvre prend sa réelle dimension, c’est du moins ce que nous a laissé comprendre l’artiste-peintre Houda Hannache, samedi dernier, lors du vernissage de son exposition à la galerie Ezzou’Art. Il suffit de faire un petit tour d’horizon pour comprendre la portée de cette exposition. Une exposition qui revient sur le monde qui nous entoure, à savoir l’espace, la terre, les mers, la connexion et les émotions. «Un univers dans lequel nous vivons actuelleme­nt qui n’est malheureus­ement pas parfait», explique l’artiste-peintre. Pour sa deuxième exposition de peinture, l’artiste dévoile une collection qu’elle a réalisée durant le confinemen­t et quelques oeuvres datant de 2021. Cette chirurgien­ne dentiste de profession nous invite à faire une coupure dans notre quotidien en proposant une vision romancée de la vie qui nous entoure avec pour commenceme­nt l’éclosion de l’univers. «C’est important de connaître ses origines avant de se connaître soi-même. C’est comme un enfant quand il cherche d’où il vient pour pouvoir s’accomplir dans le futur. Pour un être humain, c’est la même chose. Il a besoin de revenir aux sources. Tout a commencé, dans l’espace. Disons que c’est un peu romancé. J’essaye d’allier des faits peut-être scientifiq­ues avec une vision artistique romancée», argue-t-elle. Trente-quatre oeuvres colorées aux dimensions variées se donnent à contempler sous différente­s formes esthétique­s. Pour découvrir cette exposition de peinture à abstractio­n lyrique, il suffit de suivre un parcours initiatiqu­e. Chaque oeuvre est rehaussée de petites fiches pour orienter le visiteur et surtout pour expliquer ce que l’artiste a voulu dire à travers ses tableaux. Le plus important pour Houda Hannache, c’est de ressentir une certaine émotion en regardant ses oeuvres, même si ce n’est pas ce qu’elle voulait représente­r. Mais le fait de sentir une émotion, c’est déjà un accompliss­ement pour elle. Le circuit en question débute par l’éclosion de la vie et le début de l’univers à travers la toile «Spider», brossant l’esprit qui jaillit de l’intérieur vers l’extérieur, irradiant l’univers par son intelligen­ce et sa philosophi­e. Un peu plus loin, nous sommes face à l’oeuvre sous forme de patchwork baptisée «Prima Verra» en latin qui veut dire «Premiers printemps». Cette oeuvre comporte un agencement de douze pièces aux dimensions hétéroclit­es. L’artiste a conçu, ainsi cette installati­on en mouvement pour exprimer ses sentiments d’une manière un peu moderne. Cela traduit, incontesta­blement, la gaieté, le printemps, les émotions ainsi que les couleurs vives. En fait, nous explique Houda Hannache, il y a une histoire qui en découle. «Arrivé là, développe-t-elle, j’essaye de dire qu’après la fin, il y a un début à autre chose. Même si l’univers dans lequel, nous vivons est arrivé à sa fin un jour, l’une des théories de la fin du monde par les scientifiq­ues, peut-être qu’il y aurait un autre univers ou un autre début qui serait, pourquoi pas meilleure que le nôtre. Et donc, ‘Prima Verra’ symbolise un peu ce printemps-là dans un autre univers. Là où la vie est meilleure.» Pour sa part, la peinture acrylique sur toile en coton «Goldy Summer» reflète les souvenirs de vacances d’été, révolus à jamais. Le circuit de l’exposition se referme par «Flowerwork» qui n’est autre qu’un feu d’artifice floral dans l’espace. Une toile qui a nécessité plusieurs séances de travail, plusieurs couches de peinture, des textures des reliefs et beaucoup d’émotions. Selon Houda, cette toile lui rappellera toujours qu’il ne faut jamais abandonner même si cela paraît impossible ! En somme, Houda Hannache signe ici des oeuvres colorées et sensibles. Elle s’attache avec subtilité à mettre en valeur l’univers céleste sous toutes ses formes. Cette artiste-peintre cérébrale au style si particulie­r saura vous émerveille­r, vous lecteurs, avec ses toiles uniques et émotionnel­les. Un détour du côté de la galerie Ezzou’Art s’impose à plus d’un titre.

 ??  ?? L’artiste Houda Hannache (à droite) applaudie par les visiteurs pour son
exposition
L’artiste Houda Hannache (à droite) applaudie par les visiteurs pour son exposition

Newspapers in French

Newspapers from Algeria