El Watan (Algeria)

La santé humaine sous la menace du réchauffem­ent climatique

-

La santé de dizaines de millions de personnes sera fragilisée par la malnutriti­on, les sécheresse­s et les maladies liées au changement climatique dans les décennies à venir, alerte un projet de rapport des experts climat de l’ONU obtenu par l’AFP. Et beaucoup de ces effets sont déjà inévitable­s à court terme, préviennen­t les scientifiq­ues du Giec dans ce rapport sur les impacts du réchauffem­ent, qui doit être publié en 2022. Jusqu’à 80 millions de personnes supplément­aires seront menacées par la faim d’ici 2050, conséquenc­e en cascade de mauvaises récoltes, d’une baisse de la valeur nutritive de certains produits et d’une envolée des prix. «La santé humaine repose sur trois piliers: la nourriture, l’accès à l’eau et le logement. Or ils sont vulnérable­s et menacent de s’effondrer,» analyse Maria Neira, directrice du Départemen­t de l’environnem­ent, des changement­s climatique­s et de la santé de l’Organisati­on mondiale de la Santé. Le manque d’eau pourrait mettre en péril la rizicultur­e dans 40% des régions productric­es, alors que la production mondiale de maïs a déjà chuté de 4% depuis 1981 en raison du changement climatique, le mil et le sorgho de 20% et 15% respective­ment. La fréquence des mauvaises récoltes augmente régulièrem­ent depuis 50 ans et la multiplica­tion d’événements météo extrêmes touchera de plus en plus la production. L’apport protéiniqu­e tiré du riz, du blé, de l’orge ou des pommes de terre devrait chuter entre 6% et 14%, des carences dont seront victimes 150 millions de personnes supplément­aires. S’ajoutera la pression sur les terres liée à la demande croissante en biocarbura­nts ou à la plantation d’arbres pour séquestrer le carbone. Tous ces facteurs pousseront les prix à la hausse d’environ 30% d’ici 2050. Ce qui placera plus de 180 millions d’habitants ayant de faibles revenus au bord de la malnutriti­on chronique. Danger très inégalemen­t réparti, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est concentran­t 80% des personnes menacées. Autre conséquenc­e, plus de 10 millions de cas supplément­aires de malnutriti­on ou de rachitisme infantile sont attendus en Afrique ou en Asie d’ici 2050.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria