El Watan (Algeria)

Boukhnouna

- Par Chawki Amari

Aux côtés de Massinissa, il a réussi, grâce à un cousin, à avoir un poste de chef de daïra qui l’a aidé à obtenir un terrain. Plus tard avec l’Emir Abdelkader, où il était administra­teur de l’alimentati­on des chevaux, il s’est construit un logement. Plus tard encore, il a obéi à El Mokrani, mais s’est caché chez lui, prétextant un cancer du genou dégénérati­f, papiers à l’appui. Quand Messali Hadj lui a demandé ce qu’il pouvait apporter au pays, il a répondu qu’il était fatigué. En 1945, il dormait et n’a pu assister à la révolte ou aux massacres, et en 1954, il n’a pas tiré une balle, décalant à chaque fois le jour de sa montée au maquis. Une fois la souveraine­té recouvrée, il a juré sur la vie de sa tête qu’il était prêt à se battre sans savoir contre qui, dans les années 1960, a géré un cinéma, alors qu’il déteste les images, dans les années 1970, a travaillé comme fellah mensualisé, alors qu’il ne mange que des frites, dans les années 1980, a travaillé comme taxi, alors qu’il n’aime pas conduire, les années 1990, s’est mis à faire la prière alors qu’il a un problème de dos, les années 2000, a voté Bouteflika, les années 2010, a eu son logement AADL pour son fils et les années 2020, a voté Tebboune pour une chance au changement. Aujourd’hui, il est député et, finalement, son seul apport à la planète est son nez, souffrant d’un excès de sécrétions nasales, il s’est souvent mouché en public sans aucune honte et avec les mains, jetant ses restes dehors, par terre. Il a ainsi enrichi, sans le savoir ni le vouloir, la terre avec ses matières organiques, et quelque part, quand on mange une pêche, un abricot ou une prune, c’est un peu de lui qu’on mange. Le drame est là, comme pour le pétrole, le gaz, l’internet ou les vaccins, s’enrichir de quelqu’un qui n’a rien fait pour nous comme se nourrir de quelque chose que notre grand-père n’a pas semé. C’est le grand mystère Boukhnouna, qui sent les parfums avant qu’ils ne naissent, a du liquide dans un pays aride et a quelque chose en plus dont personne ne veut.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria