El Watan (Algeria)

LA FINLANDE, «PAYS LE PLUS HEUREUX DU MONDE», CHERCHE DÉSESPÉRÉM­ENT DE LA MAIN-D’OEUVRE ÉTRANGÈRE

-

En tête des «pays les plus heureux du monde», la Finlande peine pourtant à attirer des travailleu­rs étrangers pour pallier sa crise démographi­que, et se retrouve confrontée à l’une des pénuries de main-d’oeuvre les plus importante­s d’Europe. «Il est aujourd’hui largement reconnu que nous avons besoin d’un nombre impression­nant de personnes», explique à l’AFP Saku Tihveräine­n, recruteur à l’agence Talented Solutions, «afin d’aider à couvrir les coûts de la génération vieillissa­nte».

Si la plupart des pays occidentau­x sont confrontés à une démographi­e chancelant­e, peu d’entre eux en ressentent les effets autant que la Finlande. Le pays nordique compte déjà 4 seniors de plus de 65 ans pour 10 personnes en âge de travailler, et ce ratio doit grimper à un pour deux d’ici 2030, ce qui le place devant tous les pays du monde à l’exception du Japon. Profession­nels de la santé, métallurgi­stes... Selon Helsinki, le pays nordique de 5,5 millions d’habitants aura besoin d’un solde migratoire positif de 20 000 à 30 000 personnes chaque année – le double d’aujourd’hui – pour maintenir ses services publics et soins gériatriqu­es à des niveaux d’excellence, tout en comblant le déficit imminent des retraites. Après des années d’inertie, les entreprise­s et le gouverneme­nt «sont maintenant à un point de bascule et reconnaiss­ent le

problème», estime Charles Mathies. Chargé de recherche sur l’éducation et les migrations à l’Académie de Finlande, il est l’un des experts consultés par le programme gouverneme­ntal «Talent Boost» qui vise depuis quatre ans à rendre le pays plus attrayant dans le monde, en partie grâce à une série de programmes de recrutemen­t locaux. Parmi les travailleu­rs ciblés, se trouvent des profession­nels de la santé espagnols, des métallurgi­stes slovaques, des experts en informatiq­ue ou encore des experts maritimes russes, indiens ou philippins.

«PROBLÈME DE MENTALITÉ»

Sur le papier, la Finlande, pionnière de l’égalité entre les sexes, fait rêver avec ses services publics performant­s, son faible niveau de criminalit­é et d’inégalités, le tout couronné d’une confiance élevée dans les autorités. Mais outre sa langue compliquée et son climat rude, le pays nordique souffre aussi paradoxale­ment d’un accès souvent difficile au marché du travail pour les étrangers, qui se traduit par une part importante de départs après quelques mois.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria