Un hom­mage vi­sule très par­ti­cu­lier

El Watan week-end - - Idées - Ami­na Sem­mar wee­kend@el­wa­tan.com

Rendre hom­mage est le prin­ci­pal ob­jec­tif de Djou­di At­tou­mi. A tra­vers son té­moi­gnage en tant qu’of­fi­cier de l’ALN en Wi­laya III 1956-1962, «les mots et les écrits doivent être choi­sis avec soin afin qu’ils soient à la hau­teur du sa­cri­fice et des mé­rites des

chou­ha­da». Dans son livre, il évoque les hommes et les femmes qui ont mar­qué l’his­toire de la Guerre de li­bé­ra­tion na­tio­nale. Il a in­té­gré des pho­tos pour que le lec­teur puisse voir le vi­sage de ces hommes et les émo­tions qu’ils dé­gagent. Entre leur re­gard, leur sou­rire, les traits de leur vi­sage, tous les dé­tails sus­ci­te­ront des sen­ti­ments, voire de la sym­pa­thie en­vers eux, afin de créer une sym­biose entre le lec­teur et les hé­ros sur les pho­tos. Il ex­plique qu’une «pho­to en noir et blanc est la plus pri­sée, car elle est plus ac­ces­sible à l’émo­tion : elle ex­prime une époque, elle fait par­tie de l’his­toire». Une pho­to prise à un mo­ment don­né per­met de fi­ger dans le temps l’évé­ne­ment et ain­si le gar­der dans notre mé­moire. Plus tard, elle consti­tue­ra un hé­ri­tage pour la fa­mille et les en­fants. «C’est en quelque sorte, le rap­port ou le lien entre la pho­to­gra­phie et l’his­toire. Les grands pho­to­graphes ou les grands re­por­ters de guerre di­ront qu’il n’y a pas d’his­toire sans la pho­to­gra­phie !» dé­clare l’écri­vain. Il ajoute que «la pho­to dans les ma­quis est quelque chose de magique, dans la me­sure où elle per­met de pé­ren­ni­ser un évé­ne­ment, une ren­contre, des re­trou­vailles, de faire connaître les hommes de gloire et en­fin de les mon­trer à tra­vers chaque étape de la guerre, à tra­vers dif­fé­rentes contrées dans les ma­quis». En re­voyant ce genre de pho­tos, nous re­plon­geons et fris­son­nons de­vant le pas­sé. La pre­mière pho­to que nous re­trou­ve­rons dans le livre concerne le groupe des Six en oc­tobre 1954 à Raïs Ha­mi­dou. Elle a été prise afin d’im­mor­ta­li­ser ce grand mo­ment de l’his­toire, la guerre d’in­dé­pen­dance. Une pho­to qui a, d’ailleurs, dis­pa­ru pen­dant près de deux ans. L’ex­pli­ca­tion don­née ré­side chez des moud­ja­hi­dine, ces hommes d’ex­cep­tion étaient en­tou­rés de mys­tère et de­puis 1955, ils sont en­trés dans la lé­gende. M. At­tou­mi ex­plique que les gens avaient une cer­taine vi­sion des moud­ja­hi­dine. La vi­sion d’une mis­sion sa­crée qui leur était at­tri­buée. Celle de com­battre les sol­dats fran­çais et de li­bé­rer l’Al­gé­rie. Pour beau­coup de ci­toyens al­gé­riens, ces hommes d’ex­cep­tion sont in­faillibles, leur bra­voure n’a guère de li­mites et d’ailleurs on ne leur compte au­cune fai­blesse. «Un seul d’entre eux pou­vait af­fron­ter cent sol­dats !» C’était la lé­gende po­pu­laire. Bien que dans les rangs des moud­ja­hi­dine, c’était rem­pli d’in­ter­dic­tions, entre autres, pas de per­mis­sions, pas de plai­san­te­ries, pas de ta­bac, ni chan­son, ni ap­pa­reils pho­tos, ex­cep­té le temps afin de se res­tau­rer et s’or­ga­ni­ser. Des pré­ju­gés qui ont été par la suite ba­layés après l’or­ga­ni­sa­tion du Con­grès de la Soum­mam et qui ont conduit à une dé­mys­ti­fi­ca­tion des moud­ja­hi­dine. Les ta­bous furent le­vés, per­met­tant ain­si aux com­bat­tants d’ou­blier l’es­pace d’un mo­ment la pres­sion pe­sante de la ri­gueur de leurs obli­ga­tions et des opé­ra­tions de la guerre. Ain­si, Les hommes de gloire et leurs hauts faits d’armes est un té­moi­gnage pour mon­trer au grand jour et mettre en va­leur les ex­ploits et le par­cours de ces grands hé­ros afin de ne pas les ou­blier, même cin­quante ans plus tard, et ce, dans le but de dé­fendre leur mé­moire vis-à-vis de l’Al­gé­rie, mais aus­si pour leurs fa­milles, leurs amis et leurs proches. Par cet ou­vrage sou­te­nu par un sup­port ico­no­gra­phique, beau­coup prennent conscience, et même re­plongent dans le pas­sé, pour ne pas ou­blier ce que ces hé­ros ont ap­por­té à l’Al­gé­rie, la li­ber­té et l’in­dé­pen­dance. Pour rap­pel, ses 10 ou­vrages se­ront pré­sen­tés au Sa­lon du livre d’Al­ger (SI­LA) au pa­lais des ex­po­si­tions Sa­fex les 3 et 4 no­vembre, et ce, sur in­vi­ta­tion de la bi­blio­thèque prin­ci­pale de Bé­jaïa.

Le livre se­ra dis­po­nible au mois de dé­cembre. L’ou­vrage de 535 pages contient plus d’une cen­taine de pho­tos de chou­ha­da et des co­lo­nels de la Ré­vo­lu­tion entre hommes et femmes. Djou­di At­tou­mi ra­conte leurs dif­fé­rents ex­ploits en pré­sen­tant leurs pho­tos. Le livre in­ti­tu­lé Les hommes de gloire et leurs hauts faits d’armes se­ra édi­té aux édi­tions El

Flaye.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.