Jour­née d’étude sur les ex­por­ta­tions hors hy­dro­car­bures à Mi­la : les re­cettes res­tent très mo­destes

El Watan week-end - - 7 Jours - K. Bouab­del­lah

Les re­tom­bées en de­vises des ex­por­ta­tions na­tio­nales hors hy­dro­car­bures de­meurent très faibles. Du­rant l’exer­cice 2017, les re­cettes du seg­ment n’ont pas dé­pas­sé les 5% de l’en­semble des en­trées en de­vises du pays. Lors de la jour­née d’étude or­ga­ni­sée, hier, au centre uni­ver­si­taire de Mi­la, des cadres de la Di­rec­tion gé­né­rale du com­merce ex­té­rieur ont ré­vé­lé que les ré­sul­tats réa­li­sés par les opé­ra­teurs ac­ti­vant dans l’ex­por­ta­tion hors hy­dro­car­bures «n’ont pas at­teint les ob­jec­tifs es­comp­tés». A ce pro­pos, Houa­ri Ab­de­la­tif, re­pré­sen­tant de la DG du com­merce ex­té­rieur, sou­ligne que les re­cettes en de­vises at­ten­dues pour l’an­née 2018 se­ront de l’ordre de 3 mil­liards de dol­lars, ce qui re­pré­sente en­vi­ron 5% des re­cettes ti­rées des ex­por­ta­tions hors hy­dro­car­bures. Se­lon lui, ce chiffre consti­tue une évo­lu­tion si­gni­fi­ca­tive par rap­port à ce­lui des 2 mil­liards de dol­lars réa­li­sé en 2017. L’ora­teur, qui a évo­qué la stra­té­gie na­tio­nale mise en place pour pro­mou­voir les ex­por­ta­tions hors hy­dro­car­bures, rap­pelle que mal­gré la li­bé­ra­li­sa­tion des ex­por­ta­tions, la quan­ti­té de pro­duits ex­por­tés de­meure mo­deste. Il sou­ligne, à ce pro­pos, que seule­ment 10 ma­tières ont été ex­por­tées sous forme de ma­tières pre­mières ou agroa­li­men­taires, dont les dattes, l’am­mo­niac, le phos­phate, le mé­tha­nium, le ben­zène et l’urée. Au pas­sage, il met­tra l’ac­cent sur la ré­gres­sion des ex­por­ta­tions des dattes al­gé­riennes. «En 2017, la vente des dattes al­gé­riennes sur les mar­chés étran­gers a rap­por­té juste 46 mil­lions de dol­lars. C’est une grande ré­gres­sion par rap­port aux chiffres réa­li­sés une an­née au­pa­ra­vant.» Il sou­ligne, par ailleurs, que tous les pro­duits na­tio­naux, ex­cep­tion faite d’une di­zaine de ma­tières, sont ex­por­tables pour­vu qu’ils soient aux normes exi­gées par les mar­chés étran­gers. A ce pro­pos, il pré­cise que des pro­duits comme le co­rail, le liège, les mé­taux fer­reux, les pro­duits sub­ven­tion­nés, les peaux se­mi-fi­nies et les équi­pe­ments usa­gers sont tou­jours in­ter­dits d’ex­por­ta­tion con­for­mé­ment à l’es­prit de l’or­don­nance 03-04 de l’an­née 2003. Pour Boua­lam Bouad­ma de l’Al­gex, le nombre de PME-PMI im­pli­quées dans l’ex­por­ta­tion est presque in­si­gni­fiant. Pour un ré­seau na­tio­nal comp­tant plus d’un mil­lion de PME-PMI, seuls 10% font dans l’ex­por­ta­tion. L’in­ter­ve­nant ap­pelle ces opé­ra­teurs à por­ter leurs pro­duits aux stan­dards re­quis pour ral­lier le cercle des ex­por­ta­teurs na­tio­naux et ga­ran­tir, par ri­co­chet, la sur­vie de leurs af­faires éco­no­miques. «Quand l’Al­gé­rie in­té­gre­ra l’OMC, les en­tre­prises qui ne sont pas com­pé­ti­tives dis­pa­raî­tront in­évi­ta­ble­ment», conclut-il. Rap­pe­lons que cette jour­née d’étude a été or­ga­ni­sée par la CCI Be­ni Ha­roun de Mi­la.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.