Re­nou­vel­le­ment par­tiel du Conseil de la na­tion : gué­guerre au­tour des sé­na­to­riales à Boui­ra

El Watan week-end - - 7 Jours - Amar Fedj­khi

Le très convoi­té poste de sé­na­teur a gé­né­ré une vé­ri­table ba­taille entre les for­ma­tions po­li­tiques re­pré­sen­tées au ni­veau de la wi­laya de Boui­ra. Cette course et l’ap­proche du ren­dez-vous élec­to­ral pré­vu le 29 dé­cembre, a sor­ti les élus lo­caux de leurs «or­nières». En fait, la gué­guerre au­tour des sé­na­to­riales se joue entre le FLN (250 élus), le RND (240), TAJ et le FFS (69). La for­ma­tion d’Ah­med Ouya­hia, qui a rem­por­té la pré­si­dence de l’As­sem­blée po­pu­laire de wi­laya (APW) et aus­si plu­sieurs APC à l’oc­ca­sion des élec­tions lo­cales de no­vembre 2017, est en bonne po­si­tion pour rem­por­ter le poste de sé­na­teur. Son al­liance qua­li­fiée de «contre na­ture» avec le Ras­sem­ble­ment pour la culture et la dé­mo­cra­tie (RCD) lors des der­nières élec­tions lo­cales, pour­rait aus­si jouer en sa fa­veur, dès lors que la for­ma­tion de Moh­cine Bel­la­bès n’a pas sou­hai­té pré­sen­ter de can­di­dat. Néan­moins, l’en­trée en lice des can­di­dats du TAJ et du FFS a cham­bou­lé les cartes du RND et sur­tout du FLN. La par­ti­ci­pa­tion du plus vieux par­ti de l’op­po­si­tion à cette élec­tion qui ,faut-il le pré­ci­ser, n’ar­rive plus à se po­si­tion­ner au ni­veau lo­cal eu égard des ré­sul­tats ob­te­nus à l’oc­ca­sion des ren­dez-vous élec­to­raux pré­cé­dents, reste juste une for­ma­li­té. Le RND, jusque-là ir­ré­pro­chable en ma­tière de «ges­tion de ses struc­tures», vit au rythme des trac­ta­tions dans la pers­pec­tive de ce scru­tin. Si le RND garde ses an­ciennes al­liances comme celles conclues avec le RCD, qui lui ont per­mis d’ailleurs de rem­por­ter la pré­si­dence de l’APW, la for­ma­tion d’Ouya­hia pour­rait ré­édi­ter son ex­ploit en ar­ra­chant l’unique siège de sé­na­teur de la wi­laya de Boui­ra. Son ri­val di­rect, le FLN, risque aus­si de créer la sur­prise. Ce­pen­dant, l’in­sta­bi­li­té et sur­tout la crise que tra­verse le par­ti avec la dis­so­lu­tion de toutes ses ins­tances, a in­du­bi­ta­ble­ment faus­sé les cal­culs de ses mi­li­tants.

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.