La belle as­cen­sion du Club nau­tique de Ti­pa­sa

El Watan week-end - - Omnisports - Fa­rouk Boua­ma­ma fboua­ma­[email protected]­wa­tan.com

Dix an­nées après la re­lance de la pra­tique de la voile à Ti­pa­sa, le Club nau­tique de cette ville cô­tière est de­ve­nu la meilleure for­ma­tion du pays. Re­tour sur cette mé­ta­mor­phose de la pra­tique de la voile à Ti­pa­sa.

Même si elle exis­tait bien avant 2008 à Ti­pa­sa, la pra­tique de la voile doit une fière chan­delle à Ab­der­rah­mane Taou­ri, qui a été le pré­cur­seur dans l’as­cen­sion de la pra­tique de ce sport olym­pique dans la com­mune Ti­pa­sa. Tou­jours dis­cret, le na­tif de Cher­chell et édu­ca­teur prin­ci­pal en sport, spé­cia­li­té voile, conti­nue de tra­vailler avec le même dé­voue­ment et la même pas­sion du pre­mier jour afin de for­mer les ath­lètes. D’ailleurs, Ab­der­rah­mane se rap­pelle en­core de la si­tua­tion de la voile lors­qu’il avait pris en main le Club nau­tique de Ti­pa­sa (CNT). «Il y avait bien un club de voile, mais il était pra­ti­que­ment à l’ar­rêt à l’époque. Il y avait juste quelques ba­teaux qui ser­vaient à l’ini­tia­tion», af­fir­ma-t-il. Le club s’est en­ga­gé dans la com­pé­ti­tion en 2011, en se clas­sant en 32e po­si­tion. Une an­née plus tard, il s’est his­sé à la 19e place avant de se clas­ser en en 9e po­si­tion 2013. De­puis 2014, le CNT oc­cupe sans dis­con­ti­nuer la pre­mière place du clas­se­ment. La Fé­dé­ra­tion al­gé­rienne de­vrait com­mu­ni­quer le clas­se­ment de l’an­née 2018 à la fin de ce mois, juste après la der­nière com­pé­ti­tion de voile qui de­vrait avoir lieu dans la der­nière se­maine de ce mois de dé­cembre.

PO­LI­TIQUE

«On avait com­men­cé avec pra­ti­que­ment quatre ath­lètes seule­ment. Au­jourd’hui, nous avons plus de 50 spor­tifs ré­par­tis entre l’ini­tia­tion et le per­fec­tion­ne­ment. Dans notre club, nous ac­cep­tons les en­fants dès l’âge de 8 ans, aux­quels nous pro­di­guons des cours d’ini­tia­tion. Tou­te­fois, dès que nous voyons qu’il y a des jeunes qui ont des ca­pa­ci­tés in­té­res­santes, nous les orien­tons afin de les per­fec­tion­ner en­core plus», pré­cise notre in­ter­lo­cu­teur avant d’ajou­ter que le club ren­ferme en son sein des ath­lètes des deux sexes aus­si bien pour la sé­rie des ba­teaux des -15 ans et ceux de +15 ans. Le tra­vail ef­fec­tué au ni­veau du club de la com­mune de Ti­pa­sa par Ab­der­rah­mane Taou­ri, mais éga­le­ment Ra­chid Ti­ria­ki et Maâ­mar Abid, a per­mis à plu­sieurs ath­lètes de frap­per aux portes de la sé­lec­tion na­tio­nale. «En toute mo­des­tie, je di­rais que le Club nau­tique de Ti­pa­sa est de­ve­nu le ré­ser­voir de la sé­lec­tion na­tio­nale. Ain­si il faut sa­voir, par exemple, que lors d’un ré­cent stage pour les filles, sur les six convo­quées, quatre étaient de Ti­pa­sa. On peut ci­ter aus­si le jeune Mo­ha­med Ke­baï­li qui a rem­por­té en la­ser stan­dard la mé­daille des Jeux afri­cains et qui vient tout juste d’être pro­mu en équipe na­tio­nale se­niors. Sans n’ou­blier éga­le­ment la mé­daille de bronze dans la même com­pé­ti­tion de Ma­lia Ka­ras­sane, alors que Hi­chem Mo­kh­ta­ri a ter­mi­né la com­pé­ti­tion au pied du po­dium», dé­clare le coach du CNT.

AM­BI­TION

Fier de four­nir des ath­lètes aux dif­fé­rentes sé­lec­tions na­tio­nales qui se sont dé­jà illus­trés par le pas­sé, le club de voile de la com­mune

de Ti­pa­sa veut conti­nuer dans cette voie et per­mettre à la discipline de ga­gner des ga­lons. C’est ain­si que l’en­traî­neur Ab­der­rah­mane Taou­ri ne manque pas d’am­bi­tion. «On es­père pou­voir qua­li­fier un ath­lète pour les Jeux olym­piques de To­kyo en 2020. Mo­ha­med Ke­baï­li fait par­tie des spor­tifs sur les­quels nous mi­sons pour une

qua­li­fi­ca­tion aux JO.» D’ici là, le club conti­nue­ra de tra­vailler et bé­né­fi­cier du sou­tien des au­to­ri­tés lo­cales, même si avec les am­bi­tions du CNT et les ob­jec­tifs qu’il s’est fixés il mé­rite que des spon­sors lui viennent en aide pour amé­lio­rer ses ré­sul­tats. Les ath­lètes ont eux aus­si be­soin de sou­tien, à l’image des deux der­niers mé­daillés des Jeux afri­cains de la jeu­nesse, à sa­voir Mo­ha­med Ke­baï­li et Ma­lia Ka­ras­sane. Ces deux der­niers au­raient mé­ri­té un mi­nium d’en­cou­ra­ge­ments pour his­ser le dra­peau na­tio­nal et por­ter haut la ville cô­tière de Ti­pa­sa après les Jeux afri­cains de la jeu­nesse.

La voile, une pra­tique bien an­crée dans la ville cô­tière de Ti­pa­sa

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.