Man­ches­ter Uni­ted sur sa lan­cée, Chel­sea cale

El Watan week-end - - Foot - AFP

Les Red De­vils ont ob­te­nu un qua­trième suc­cès de rang à New­castle (2-0) et confirment que leur ré­ta­blis­se­ment est en bonne voie, alors que Chel­sea n’a pu faire mieux qu’un match nul face à Sou­thamp­ton (0-0) avant le choc de cette 21e jour­née du cham­pion­nat d’An­gle­terre, Man­ches­ter Ci­ty - Li­ver­pool, qui a eu hier en soi­rée. A Man­ches­ter Uni­ted, tout sou­rit à Ole Gun­nar Solsk­jaer ! Le suc­ces­seur in­té­ri­maire de Jo­sé Mou­rin­ho sur le banc de MU a ob­te­nu sa qua­trième vic­toire de suite, en quatre matches, à New­castle (20). Même s’il est cen­sé quit­ter le club à la fin de la sai­son, il a re­con­nu qu’il n’avait «pas en­vie» de par­tir. «Les joueurs sont tel­le­ment gé­niaux, l’at­mo­sphère est fan­tas­tique. Mais c’est le pro­chain match (qui compte) et je fais ce que j’ai à faire tant que je suis là», a af­fir­mé le Nor­vé­gien. En­core une fois, il s’agis­sait d’un ad­ver­saire de la se­conde moi­tié de ta­bleau, ce qui re­la­ti­vise la portée de ce suc­cès. Mais pour la pre­mière fois, Man Uni­ted n’a pas en­cais­sé de but, un signe qui n’est pas ano­din sur la réa­li­té du ré­ta­blis­se­ment des Red De­vils. Solks­jaer a aus­si ren­for­cé sa cote de po­pu­la­ri­té en réa­li­sant un coa­ching ga­gnant à la 63e mi­nute du match : Lu­ka­ku est en­tré à la place de Mar­tial et le Belge a ou­vert le score moins d’une mi­nute plus tard. Ra­sh­ford a ins­crit un se­cond but à la 80e mi­nute et as­su­ré ces trois nou­veaux points, qui per­mettent aux Man­cu­niens, sixièmes, de re­ve­nir à six points de Chel­sea, pre­mier qua­li­fiable pour la

pro­chaine Ligue des Cham­pions.

MUET

De son cô­té, Chel­sea a en ef­fet dû se conten­ter d’un piètre match nul face à Sou­thamp­ton (0-0), une mau­vaise af­faire dans la course à la qua­li­fi­ca­tion pour la pro­chaine C1, puisque les Blues (4es, 44 points) voient Ar­se­nal (41 points) et Man­ches­ter Uni­ted (38 points) re­ve­nir au ga­lop. Même si les hommes de Mau­ri­zio Sar­ri se sont créé les prin­ci­pales oc­ca­sions, ce score de pa­ri­té est lo­gique et en dit long sur les ca­rences de l’ef­fec­tif lon­do­nien. Malgré la né­ces­si­té de l’em­por­ter, Sar­ri n’a pu faire en­trer que deux joueurs en cours de match. En l’ab­sence d’Oli­vier Gi­roud (bles­sé à la che­ville le week-end der­nier à Crys­tal Pa­lace), l’en­traî­neur ita­lien ne dis­po­sait tout sim­ple­ment plus d’at­ta­quant ou de joueur of­fen­sif sur le banc après les en­trées de Lof­tus-Cheek et Fa­bre­gas. Dans une pre­mière mi-temps très terne, les joueurs de Chel­sea ne se sont pro­cu­ré que deux oc­ca­sions de but par l’in­ter­mé­diaire de Mo­ra­ta (12’), puis de Ha­zard (35’) sur une su­perbe ou­ver­ture d’An­to­nio Ru­di­ger). Plus sou­vent me­na­cés en se­conde pé­riode, voire ru­doyés au mi­lieu de ter­rain, les Blues n’ont mis An­gus Gunn à contri­bu­tion qu’à trois re­prises, no­tam­ment à la toute der­nière se­conde, sur une frappe de Mar­cos Alon­so.

Man­ches­ter marche fort, à l’image de l’ef­fi­ca­ci­té re­trou­vée par Lu­ka­ku

Newspapers in French

Newspapers from Algeria

© PressReader. All rights reserved.