Le plus-que-par­fait

Ecoute - - LANGUE -

1. For­ma­tion

On forme le plus-que-par­fait avec l’im­par­fait des verbes avoir ou être sui­vi du par­ti­cipe pas­sé. On uti­lise les mêmes auxi­liaires qu’au pas­sé com­po­sé.

Comme avec le pas­sé com­po­sé, avec l’auxi­liaire être, on ac­corde le par­ti­cipe pas­sé avec le su­jet.

Il avait par­lé. Elle avait par­lé. Il était ve­nu. Elle était ve­nue.

2. Em­ploi On uti­lise le plus-que-par­fait pour par­ler d’une ac­tion du pas­sé qui pré­cède une autre ac­tion du pas­sé. Ma­rie était fa­ti­guée parce qu’elle avait beau­coup tra­vaillé. (ac­tion 1 : avoir beau­coup tra­vaillé ; ac­tion 2 : être fa­ti­guée). Nous avons dî­né au res­tau­rant. Avant, nous étions al­lés voir un film au ci­né­ma. (ac­tion 1 : al­ler voir un film ; ac­tion 2 : dî­ner au res­tau­rant).

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.