Homme ou homme ?

Ecoute - - VOS AVIS -

Nous sommes un groupe à l’uni­ver­si­té po­pu­laire de Lahn­stein en Rhé­na­nie-pa­la­ti­nat. De­puis plu­sieurs an­nées, nous nous ren­con­trons pour ap­pro­fon­dir nos connais­sances de la langue fran­çaise. Nous uti­li­sons comme base pour notre tra­vail votre ma­ga­zine Écoute que nous ap­pré­cions beau­coup. Nous en sommes très contents et y trou­vons les ar­ticles très in­té­res­sants. Dans votre édi­to­rial (page 3) du mois d’avril 2018, vous écri­vez : « l’homme dis­pose du don de la pa­role. » Il est clair que « l’homme » cor­res­pond au mot al­le­mand « der Mensch ». En al­le­mand, le mot fran­çais « homme » peut aus­si être tra­duit par « der Mann ». Est-ce qu’il y a une règle qui dit com­ment et quand on peut dis­tin­guer le sens du mot « homme », par exemple dans les textes ju­ri­diques ?

Ca­the­rine Krä­mer et les per­sonnes du cours de fran­çais.

Mer­ci pour l’in­té­rêt que vous por­tez à notre ma­ga­zine. On peut ef­fec­ti­ve­ment dis­tin­guer le sens du mot « homme » grâce à la ma­jus­cule. Avec un « h » mi­nus­cule, l’homme dé­signe une per­sonne de sexe mas­cu­lin, et se dit « der Mann » en al­le­mand. Dans ce cas, on peut uti­li­ser l’ar­ticle in­dé­fi­ni : un homme. Avec un « h » ma­jus­cule, l’homme dé­signe toute l’hu­ma­ni­té, et se dit « der Mensch » en al­le­mand. On ne peut ce­pen­dant pas uti­li­ser l’ar­ticle in­dé­fi­ni, on par­le­ra tou­jours de « l’homme ». Mais la langue fran­çaise a ten­dance à sou­vent contour­ner l’uti­li­sa­tion du mot « Homme », lui pré­fé­rant tout sim­ple­ment le mot « hu­ma­ni­té ».

La ré­dac­tion

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.