T’AS VOU­LU VOIR VESOUL

Ecoute - - PORTRAIT -

En juillet 1960, Brel est en pleine tour­née. Il passe la nuit à La Bonne Au­berge, à Vesoul (Haute-saône). Après une soi­rée sû­re­ment joyeuse, le chan­teur pro­met aux pa­trons d’évo­quer Vesoul dans une de ses fu­tures chan­sons. Huit ans plus tard, c’est chose faite. En­re­gis­trée en seule­ment deux prises, Vesoul est une drôle de valse ra­pide, conduite par l’ac­cor­déon vi­re­vol­tant de Mar­cel Az­zo­la. Im­pos­sible d’ou­blier cette ren­gaine : « T’as vou­lu voir Vier­zon et on a vu Vier­zon / T’as vou­lu voir Vesoul et on a vu Vesoul

[…] / J’ai vou­lu voir ta soeur et on a vu ta mère, comme tou­jours… » Les pa­roles de la chan­son sont iro­niques à plus d’un titre : qui, en ef­fet, au­rait l’idée de vou­loir vi­si­ter une sous­pré­fec­ture de pro­vince ? Mais la chan­son est un tel suc­cès qu’elle offre une no­to­rié­té in­es­pé­rée à la pe­tite ville de Vesoul. La mu­ni­ci­pa­li­té en pro­fite pour bap­ti­ser une place et un col­lège du nom de Jacques Brel. Un buste du chan­teur trône éga­le­ment dans le hall du théâtre de­puis 2016. Mieux, Vesoul or­ga­nise chaque an­née le fes­ti­val Jacques Brel consa­cré aux nou­veaux ta­lents de la chan­son fran­çaise.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.