PE­TITES NOU­VELLES

Die­ser Mann liebt Geräusche. Um sie auf­zu­neh­men, legt er sich auch schon mal eine ganze Nacht auf die Lauer – Haupt­sache, alles ist ganz natür­lich.

Ecoute - - SOMMAIRE -

Por­träts, Ku­rioses, Fak­ten, Mu­sik, Ki­no, Sprache … Kurze Mel­dun­gen zum Eins­tieg

Il va là où l’homme n’est pas. Marc Nam­blard est au­dio-na­tu­ra­liste. Peu connu, son mé­tier né­ces­site de se rendre dans des ter­ri­toires non pa­ra­si­tés par l’homme, où il en­re­gistre les bruits des ani­maux en pleine fo­rêt, le son des ri­vières, la fu­reur des vol­cans, le cré­pi­te­ment des fleurs, les stri­du­la­tions des in­sectes… Il se fait le confi­dent de la na­ture.

Pour ce­la, il lui faut beau­coup de pa­tience, une bonne or­ga­ni­sa­tion et un goût pour l’aven­ture. Avec le temps, Marc Nam­blard a ap­pris à se fondre dans le dé­cor, à dis­si­mu­ler son souffle, à re­con­naître les traces des ha­bi­tants de la fo­rêt. Pour cap­ter la mé­lo­die des bois, il se mu­nit de mi­cros et d’une bat­te­rie qu’il ca­moufle sous les feuilles. Pou­vant du­rer quinze heures, cette der­nière lui per­met d’en­re­gis­trer jus­qu’au pe­tit ma­tin. Mal­gré les tiques et autres bes­tioles dé­ran­geantes, Marc Nam­blard « ne compte plus les nuits pas­sées en fo­rêt pour cap­ter la vie grouillante ».

Le réel « dan­ger » dans l’exer­cice de son tra­vail vient des avions. Ils volent de jour comme de nuit sans in­ter­rup­tion et viennent per­tur­ber les bruits de la na­ture. Se­lon lui, les pol­lu­tions so­nores ou lu­mi­neuses sont la preuve que l’homme a per­du ou n’a pas en­core trou­vé sa place au sein de la na­ture. Il a une vi­sion hu­ma­niste plus qu’éco­lo­giste, même s’il dé­plore les at­teintes à la bio­di­ver­si­té. Amou­reux de la na­ture de­puis son en­fance, Marc Nam­blard a pas­sé cinq an­nées dans une école d’art avant de de­ve­nir guide na­tu­ra­liste à l’âge de 25 ans. Il com­mence par ac­com­pa­gner les gens dans leur découverte des dif­fé­rents mi­lieux na­tu­rels : il leur trans­met ce qu’il sait sur les es­pèces ani­males et vé­gé­tales et leur donne les clés pour vivre en har­mo­nie avec l’en­vi­ron­ne­ment. Pe­tit à pe­tit, il se pas­sionne pour l’univers so­nore et de­vient ain­si tout na­tu­rel­le­ment au­dio-na­tu­ra­liste. De­puis 2009, il tra­vaille en tant qu’in­dé­pen­dant. Tous les cris, sons et mur­mures qu’il en­re­gistre lui servent pour ani­mer des ate­liers-découverte, des confé­rences, créer des disques d’am­biance, des par­cours so­nores pour les mu­sées, mais aus­si pour des bandes so­nores de film ou de ra­dio. Grâce à Marc Nam­blard, la na­ture est à por­tée… d’oreille.

« J’ai as­sez vite cher­ché le sens de ma vie au contact de la na­ture sau­vage. »

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.