LA VÉ­RI­TÉ SUR L’AF­FAIRE AU­DIN

Ecoute - - PETITES NOUVELLES -

C’est un geste his­to­rique que Jo­sette Au­din at­ten­dait de­puis 61 ans. Le 13 sep­tembre der­nier, le pré­sident Ma­cron lui a de­man­dé par­don pour la res­pon­sa­bi­li­té de l’état fran­çais dans la mort de son ma­ri, Mau­rice Au­din. Ma­thé­ma­ti­cien brillant, com­mu­niste, ce der­nier mi­li­tait pour l’in­dé­pen­dance de l’al­gé­rie. Il est ar­rê­té le 11 juin 1957 par des mi­li­taires fran­çais, chez lui, à Al­ger. Ce père de fa­mille de 25 ans dis­pa­raît alors sans lais­ser de traces. Of­fi­ciel­le­ment, il se se­rait « éva­dé ». On est alors en pleine guerre d’al­gé­rie. Suite aux at­ten­tats des in­dé­pen­dan­tistes, les au­to­ri­tés ci­viles fran­çaises donnent les pleins pou­voirs à l’ar­mée pour « pa­ci­fier » Al­ger. Un sys­tème d’ar­res­ta­tion-in­ter­ro­ga­tion, porte ou­verte aux pires exac­tions, est lé­ga­le­ment mis en place. Mau­rice Au­din, tor­tu­ré, dé­cède lors de sa dé­ten­tion dans des cir­cons­tances troubles.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.