Noël dans les pays fran­co­phones

D’après le site self-frei.blog­spot.com

Ecoute - - LANGUE -

La Bel­gique

Les fêtes de Noël en Bel­gique com­mencent le 6 dé­cembre. Ce jour-là, les en­fants se pré­parent à la ve­nue de saint Ni­co­las : ils dé­posent leurs pan­toufles de­vant la che­mi­née et laissent des ca­rottes pour son âne. Ils re­çoivent beau­coup de frian­dises et de cho co­lats ce ma­tin-là. De nom­breuses villes de Bel­gique or­ga­nisent des mar­chés de Noël. Le ré­veillon de Noël est une fête fa­mi­liale. Sur la Grand-place de Bruxelles, on as­siste en fa­mille à l’il­lu­mi­na­tion de di­zaines de mil­liers de bou­gies à mi­nuit pré­cis.

Le Qué­bec

Dès le mois de no­vembre, un royaume du père Noël est amé­na­gé dans beau­coup de centres com­mer­ciaux. À Mon­tréal a lieu tous les ans la pa­rade du père Noël. Les en­fants viennent nom­breux pour l’ap­plau­dir, et c’est lui qui ferme le dé­fi­lé. Les Qué­bé­cois dé­corent l’ex­té­rieur de leur mai­son avec des guir­landes de lu­mière, des branches de sa­pin et des ru­bans rouges. Les postes ca­na­diennes re­çoivent des mil­liers de lettres pour le père Noël. Au dî­ner de Noël, on sert de la dinde ou du fi­let de porc à l’ana­nas.

La Gua­de­loupe

Les fêtes tra­di­tion­nelles de Noël, ou Nwël en créole, sont très sur­pre­nantes en Gua­de­loupe, où les tem­pé­ra­tures sont hautes toute l’an­née. Les Gua­de­lou­péens dé­corent leurs mai­sons avec des lu­mières et comme le jour est plus court que la nuit, les Gua­de­lou­péens pro­fitent de ces lu­mières plus long­temps. L’ar­bris­seau fleu­ri-noël, rem­pli de fleurs blanches à cette pé­riode de l’an­née, dé­core les mai­sons. Par­tout, dans les rues, à la ra­dio, dans les ma­ga­sins et à la té­lé, les chants de Noël s’en­chaînent. Le re­pas de Noël tra­di­tion­nel se com­pose de ti-punch, de bou­din créole, de viande de porc et de si­rop de gro­seilles.

Ma­da­gas­car

L’in­ten­tion des fa­milles chré­tiennes est de réunir la fa­mille, par­ta­ger un re­pas et échan­ger des ca­deaux dans la nuit du 24 dé­cembre ou au dé­jeu­ner du 25. Après la messe qui a lieu avant mi­nuit, la veille de Noël, on donne du pain, des bis­cuits ou des bon­bons aux per­sonnes pré­sentes. Le 25 à mi­di, on sert la « grosse bouffe ». Les plats prin­ci­paux sont à base de ca­nard, de pou­let, de dinde, de cre­vettes ou de lan­gouste. Ce jour-là, de nom­breux Mal­gaches mangent des lit­chis. Dans chaque mai­son se trouve un sa­pin, na­tu­rel ou ar­ti­fi­ciel, gar­ni de guir­landes, et les en­fants at­tendent le pas­sage du père Noël avec des jouets. Mal­gré le cli­mat tro­pi­cal, presque toutes les mai­sons ont une che­mi­née où ja­mais au­cun ra­mo­neur n’est pas­sé.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.