GAS­TRO­NO­MIE

In Fran­kreich gibt es zum Jah­re­san­fang kaum et­was Ty­pi­scheres auf dem Tisch als den Dreikö­nig­sku­chen. Da­mit Sie den Duft des Nach­bar­landes in Ihr Heim ho­len kön­nen, hier das gar nicht so schwie­rige Re­zept.

Ecoute - - SOMMAIRE -

La ga­lette des Rois – ohne die­sen Ku­chen kann das Jahr nicht be­gin­nen.

Dé­but jan­vier, les Fran­çais cé­lèbrent la fête des Rois mages, ap­pe­lée « Épi­pha­nie ». Elle est cé­lé­brée le 6 jan­vier, au­tour d’une belle ga­lette des Rois, mais on peut, bien sûr, en man­ger plu­sieurs tout au long du mois de jan­vier, voire jus­qu’en fé­vrier. On dis­tri­bue au ha­sard les parts du gâ­teau dans le­quel une fève est ca­chée. Ce­lui ou celle qui tombe des­sus de­vient alors le roi ou la reine de l’as­sem­blée, et pose sur sa tête une cou­ronne en car­ton do­rée, ven­due avec la ga­lette.

Cette cou­tume vient d’une fête ro­maine don­née en l’hon­neur du dieu Sa­turne. Sous l’ère chré­tienne, la fève – à l’époque, une es­pèce de gros ha­ri­cot – laisse place à une re­pré­sen­ta­tion du pe­tit Jé­sus, en terre ou en cé­ra­mique. Ceux qui cherchent la fève sont en quelque sorte les Rois mages. À la fin du XIXE siècle, les fèves sont en por­ce­laine et, de­puis le XXE siècle, elles sont mul­tiples et se fa­briquent par sé­rie : les Simp­son, les foot­bal­leurs fran­çais, les per­son­nages d’har­ry Pot­ter… Les col­lec­tion­neurs de ces pe­tits ob­jets s’ap­pellent des « fa­bo­philes ».

Même si l’on est sûr de l’ori­gine ita­lienne de la crème fran­gi­pane, le mys­tère règne au­tour de l’iden­ti­té de son in­ven­teur, un cer­tain mon­sieur Fran­gi­pa­ni. La fran­gi­pane est, se­lon la tra­di­tion, un mé­lange de crème pâ­tis­sière et de crème d’amandes, mais beau­coup de Fran­çais réa­lisent la ga­lette avec une simple crème d’amandes. Pour rendre la fran­gi­pane plus aé­rienne, on peut lui mé­lan­ger deux blancs d’oeufs bat­tus en neige. En­fin, se­lon les en­vies, on uti­li­se­ra un peu de rhum, de l’es­sence d’amandes amères ou du zeste d’orange amère pour la par­fu­mer.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.