LA FÉCONDITÉ EN FRANCE ET OUTRE-MER

Ecoute - - SOCIÉTÉ -

Clas­se­ment des 101 dé­par­te­ments fran­çais se­lon l’in­di­ca­teur conjonc­tu­rel de fécondité.

Où est-on le plus et le moins fé­cond ? Le « crois­sant fer­tile » de la France – vaste zone al­lant des Pays de la Loire et de la Bre­tagne à la Lor­raine et à l’al­sace en contour­nant Pa­ris par la Pi­car­die et le Nord – n’est plus. Une ho­mo­gé­néi­sa­tion s’est pro­duite de­puis la fin du ba­by-boom, même si des écarts per­sistent dans l’hexa­gone entre le pre­mier dé­par­te­ment (2,40 en Seine-saint-de­nis) et le der­nier (1,46 en Corse-du-sud). L’outre-mer do­mine ce clas­se­ment, avec un taux de fécondité moyen de 2,83, contre 1,88 en mé­tro­pole. Mais la Guyane et Mayotte connaissent une im­mi­gra­tion illé­gale qui fausse les sta­tis­tiques, et la tran­si­tion dé­mo­gra­phique n’y est pas en­core tout à fait ter­mi­née. La Gua­de­loupe et la

Mar­ti­nique, elles, sont plu­tôt me­na­cées par le vieillis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Austria

© PressReader. All rights reserved.