Aper­çu de la se­maine

Metro (French Edition) - - Marketing -

Les ré­sul­tats d’ex­ploi­ta­tion du 4e tri­mestre n’ont pas réus­si à créer la sur­prise

Au cours de la se­maine écou­lée, les bourses n’ont vrai­ment pas su à quel saint se vouer et ont joué au yo-yo, en­re­gis­trant sans cesse des hausses et des baisses. Chaque nou­velle, qu’elle soit po­si­tive ou né­ga­tive, se re­flé­tait im­mé­dia­te­ment sur les mar­chés d’ac­tions, ce qui veut dire que la vo­la­ti­li­té est en pleine aug­men­ta­tion sur les mar­chés. De plus, le flux de ré­sul­tats d’ex­ploi­ta­tion pour le qua­trième tri­mestre de 2006 n’a pas réus­si à créer la sur­prise et presque tous les in­dices ont clô­tu­ré la se­maine dans le rouge. Dans le cou­rant de la jour­née de jeu­di, l’or a dé­pas­sé les 650 dol­lars, mais a fi­na­le­ment lâ­ché du lest ven­dre­di en clô­tu­rant la jour­née à 645 dol­lars l’once.

Pour­suite de l’ac­cé­lé­ra­tion de l’aug­men­ta­tion de la masse mo­né­taire dans la zone eu­ro

On a ap­pris ven­dre­di que la masse mo­né­taire M3 dans la zone eu­ro avait aug­men­té de ma­nière in­at­ten­due en dé­cembre der­nier. La crois­sance mo­né­taire a pro­gres­sé de 9,7%, contre 9,3% en no­vembre, alors que les ana­lystes ta­blaient sur un lé­ger re­cul à 9,2%. Une aug­men­ta­tion du taux à court terme par la Banque cen­trale eu­ro­péenne semble main­te­nant être un fait ac­com­pli, étant don­né que la BCE consi­dère que le M3 est un élé­ment dé­ci­sif dans la dé­ter­mi­na­tion de sa po­li­tique mo­né­taire. L’Al­le­magne com­mence à s’in­quié­ter de l’ef­fet de la hausse de la TVA sur la crois­sance éco­no­mique : la confiance des en­tre­pre­neurs, me­su­rée par l’in­dice IFO, et la confiance des consom­ma­teurs sont toutes deux in­fé­rieures au consen­sus du mar­ché.

Le mar­ché amé­ri­cain du lo­ge­ment donne une image mi­ti­gée

Après la pu­bli­ca­tion de chiffres en­cou­ra­geants à pro­pos d’un ra­len­tis­se­ment sur le mar­ché du lo­ge­ment, les mar­chés ont été pris de pa­nique jeu­di en dé­cou­vrant les chiffres de vente de lo­ge­ments exis­tants. En ef­fet, en dé­cembre, les ventes de lo­ge­ments exis­tants ont re­cu­lé de 8,4%, soit le plus mau­vais ré­sul­tats de­puis 17 ans. Ven­dre­di ce­pen­dant, les mar­chés ont res­pi­ré en ap­pre­nant que les ventes de nou­velles ha­bi­ta­tions avaient aug­men­té de 4,8%, alors que le consen­sus s’éta­blis­sait à 0,5%. La plu­part des ana­lystes s’ac­cordent à dire que les mo­ments les plus dif­fi­ciles font main­te­nant par­tie du pas­sé.

Le pé­trole à nou­veau cher

Le mi­nistre amé­ri­cain de l’éner­gie a an­non­cé que les Etats-Unis sou­hai­taient dou­bler leurs ré­serves stra­té­giques de pé­trole en 2007. Vu l’aug­men­ta­tion at­ten­due de la de­mande, le prix du ba­ril a pro­gres­sé à 55,72 dol­lars, après la chute libre des der­nières se­maines.

To­mas Ca­trysse In­vest­ment Stra­te­gy – Dexia Banque

Newspapers in French

Newspapers from Belgium

© PressReader. All rights reserved.