Le pro­jet sur l’ac­cou­che­ment sous x cri­ti­qué

Metro (French Edition) - - General -

La mi­nistre fran­co­phone de l’En­fance Ca­the­rine Fonck sou­li­gnait hier «qu’il est es­sen­tiel pour tout en­fant de pou­voir connaître ses ori­gines». Elle ré­agit ain­si à la pu­bli­ca­tion d’une étude réa­li­sée sur le su­jet par la Co­or­di­na­tion des ONG pour les droits de l’en­fant (Code), qui met no­tam­ment en garde contre la mise en place en dans la dis­cré­tion». Un pro­jet de loi qui pré­voit de mettre un terme à l’in­ter­dic­tion to­tale d’ac­cou­cher dans l’ano­ny­mat, - gique (la men­tion du nom de la - sance est obli­ga­toire), doit bien­tôt être sou­mis au gou­ver­ne­ment. La Code re­grette qu’avec ce fu­tur pro­jet, «le droit belge n’au­ra peut-être plus l’avan­tage d’être clair concer­nant les ori­gines per­son­nelles de l’en­fant».

@ www.la­code.be

Newspapers in French

Newspapers from Belgium

© PressReader. All rights reserved.