Un nou­veau jeu­nea­frique.com

Jeune Afrique - - Éditorial -

Nous me­su­rons plei­ne­ment notre obli­ga­tion, qui est de vous sa­tis­faire en fai­sant preuve de la plus grande exi­gence. Le lien qui nous unit doit évi­dem­ment res­ter fort.

Jeune Afrique change, mais reste fi­dèle à lui-même. Son ADN de­meure le même que lors de sa créa­tion, il y a cin­quante-huit ans, en plein mael­ström des in­dé­pen­dances, ce­lui d’un heb­do­ma­daire afri­cain qui pro­meut le pro­grès, le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, l’in­tel­li­gence, la dé­mo­cra­tie et l’éman­ci­pa­tion. Loin des prismes dé­for­mants, en pre­nant soin de dé­crire l’afrique telle qu’elle est vrai­ment et telle que les Afri­cains eux-mêmes la per­çoivent. Ce qui a chan­gé, en re­vanche, c’est le monde dans le­quel nous vi­vons. Sur cha­cun de nos écrans, nous sommes lit­té­ra­le­ment sub­mer­gés par l’« in­fo­bé­si­té », voire la mau­vaise in­for­ma­tion et les fake news, que l’évé­ne­ment re­la­té ait lieu à cô­té de chez nous ou à l’autre bout de la pla­nète, qu’il soit fu­tile ou au contraire lourd de sens. En ce monde où l’émo­tion et le buzz l’em­portent trop sou­vent sur la rai­son, il est de plus en plus dif­fi­cile de faire le tri.

Voi­là pour­quoi il nous a sem­blé in­dis­pen­sable de re­voir de fond en comble le contrat mo­ral qui nous lie à nos lec­teurs. Ceux-ci conti­nuent évi­dem­ment d’exi­ger qu’on leur rap­porte les faits avec une hon­nê­te­té et une ri­gueur ab­so­lues, mais ils ex­priment éga­le­ment le be­soin qu’on les aide à en ap­pré­hen­der la si­gni­fi­ca­tion, à en me­su­rer les en­jeux, à en an­ti­ci­per les consé­quences. Car on ne peut plus dé­sor­mais se conten­ter de sa­voir, il faut aus­si – et sur­tout – com­prendre. Après le lan­ce­ment, fin jan­vier, de la nou­velle for­mule de notre heb­do­ma­daire, nous pour­sui­vons notre dé­ve­lop­pe­ment avec la re­fonte de notre site in­ter­net jeu­nea­frique.com. Face aux bou­le­ver­se­ments du monde et aux dé­fis aux­quels la presse écrite est confron­tée, se ré­in­ven­ter est une obli­ga­tion. Avec pour am­bi­tion pre­mière d’ai­der l’afrique à re­le­ver le pas­sion­nant dé­fi du XXIE siècle. No­tam­ment avec l’ex­tra­or­di­naire ap­port que re­pré­sente le di­gi­tal. Nous avons donc fait le c hoi x d ’ i nve s t i r toutes nos éner­gies et nos moyens dans la pro­duc­tion d’un conte­nu édi­to­rial de grande qua­li­té et à forte va­leur ajou­tée, ce qui nous a tou­jours gui­dés mais doit en­core être ren­for­cé. Jeune Afrique s’ap­puie do­ré­na­vant sur une ré­dac­tion uni­fiée, qui sert à la fois le pa­pier et le nu­mé­rique. Pour ap­pro­fon­dir le trai­te­ment de l’ac­tua­li­té par des en­quêtes et des in­for­ma­tions ex­clu­sives ; ap­por­ter un re­gard dif­fé­rent, avec da­van­tage d’ana­lyse et de re­cul ; don­ner la pa­role à ceux qui ne l’ont pas tou­jours et qui, pour­tant, la mé­ritent ; en­ga­ger le dé­bat, vous ai­der à com­prendre et vous don­ner en­vie d’agir ou d’in­ter­ve­nir.

Offres nu­mé­riques

Ce­la a na­tu­rel­le­ment un coût, et donc un prix. Car l’in­for­ma­tion de qua­li­té a plus que ja­mais de la va­leur. À par­tir de la mi-juin, une par­tie de nos conte­nus en ligne, les ar­ticles les plus ex­clu­sifs ou les plus ap­pro­fon­dis, se­ront ré­ser­vés à ceux qui au­ront sous­crit à nos offres nu­mé­riques, qui vous se­ront pré­sen­tées de ma­nière di­dac­tique et ex­haus­tive dans le nu­mé­ro 2997, da­té du 17 juin. Le reste, l’es­sen­tiel de l’ac­tua­li­té po­li­tique, éco­no­mique, so­cié­tale et cultu­relle du conti­nent, soit en­vi­ron 80 % des ar­ticles pro­po­sés, de­meu­re­ra gra­tuit. Nous me­su­rons plei­ne­ment notre obli­ga­tion, qui est de vous sa­tis­faire en fai­sant preuve de la plus grande exi­gence. Le lien qui nous unit, pour cer­tains de­puis près de soixante ans, doit évi­dem­ment de­meu­rer fort. Vos avis, vos re­marques et vos sug­ges­tions nous sont donc pré­cieux. N’hé­si­tez pas à nous en faire part à: re­dac­tion@ jeu­nea­frique.com.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.