Comme le temps passe…

Jeune Afrique - - Sommaire -

DA­NIEL ARAP MOI

L’image a fait la une des mé­dias lo­caux. Le 12 avril, l’an­cien pré­sident ké­nyan re­ce­vait Rai­la Odin­ga, can­di­dat mal­heu­reux à la der­nière pré­si­den­tielle, dans sa ré­si­dence de Ka­ba­rak (Ouest). Ré­cem­ment hos­pi­ta­li­sé en Is­raël et âgé de 93 ans, Da­niel arap Moi s’af­fi­chait avec le lea­der de l’op­po­si­tion, of­fi­ciel­le­ment ve­nu prendre de ses nou­velles et dis­cu­ter de l’état du pays. Ce ren­dez-vous n’a pas man­qué d’agi­ter la classe po­li­tique, qui y voit la preuve que le no­na­gé­naire reste très in­fluent. À Nai­ro­bi, on s’in­ter­roge aus­si sur la pos­si­bi­li­té d’une al­liance entre les clans Moi et Odin­ga, d’au­tant que le fils de Da­niel arap Moi, Gi­deon, as­sis­tait à la ren­contre et que l’on prête à ce sé­na­teur des am­bi­tions pour la pré­si­den­tielle de 2022. Pro­blème : William Ru­to, l’ac­tuel vice-pré­sident, is­su (comme Moi) de l’eth­nie ka­len­jin, a lui aus­si pré­vu de se pré­sen­ter…

MONCEF BELKHAYAT

Ac­cro à Twit­ter, ha­bi­tué aux buzz mais in­fluent au-de­là de la Toile, l’an­cien mi­nistre ma­ro­cain de la Jeu­nesse et des Sports (2009-2012) fait par­tie du co­mi­té de candidature du Ma­roc pour l’or­ga­ni­sa­tion de la Coupe du monde de foot­ball 2026. Un choix lo­gique : en plus d’être le vice-pré­sident de la ré­gion Ca­sa­blan­ca-set­tat et le PDG de la so­cié­té Dis­log, Moncef Belkhayat (48 ans) pré­side la Fon­da­tion Mo­ham­med VI des cham­pions spor­tifs. Fort de son vaste ré­seau re­la­tion­nel, il a beau­coup voya­gé ces der­niers mois, ren­con­trant no­tam­ment Gian­ni In­fan­ti­no, le pré­sident de la Fi­fa, en avril à Bue­nos Aires. Tout comme le mi­nistre Mou­lay Ha­fid Ela­la­my, pré­sident du co­mi­té de candidature, Belkhayat est membre du bu­reau po­li­tique du Ras­sem­ble­ment na­tio­nal des in­dé­pen­dants (RNI, dans la coa­li­tion gou­ver­ne­men­tale).

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.