Les plans D’OCP contra­riés au Ke­nya

Jeune Afrique - - Économie Stratégie -

À l’heure où OCP do­mine le mar­ché des en­grais en Afrique de l’ouest et en Afrique cen­trale, et tente de conqué­rir l’afrique de l’est (JA n° 2987), sur les terres de son concur­rent Ma’aden, le voi­là mis en cause par la jus­tice ké­nyane. En jan­vier,

5800 tonnes de fer­ti­li­sants, pour­tant ex­per­ti­sées par Bu­reau Ve­ri­tas, ont été dé­cla­rées non conformes par le Bu­reau des normes ké­nyan (Kebs) concer­nant leur te­neur en mer­cure. Cinq se­maines de pro­cé­dure plus tard, ce même Kebs dé­cide in fine d’en au­to­ri­ser la mise sur le mar­ché. Mais, le 22 juin, à la suite de plaintes adres­sées à la jus­tice ké­nyane, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique a fi­na­le­ment en­ga­gé des pour­suites contre deux cadres D’OCP Ke­nya et son ad­mi­nis­tra­teur, Ka­rim Sen­had­ji, DG D’OCP Afri­ca, et des fonc­tion­naires lo­caux, dont Charles Ong­wae, DG du Kebs. Le 23 juin, OCP a dé­cla­ré « ré­fu­ter ca­té­go­ri­que­ment les al­lé­ga­tions por­tées à son en­contre », et « exa­mi­ner les re­cours ju­ri­diques pos­sibles contre les au­teurs de dé­non­cia­tions […] in­fon­dées et op­por­tu­nistes ».

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.