Quand Im­mon­gault s’ex­plique avec Fa­ki

Jeune Afrique - - Projecteurs - Ré­gis Im­mon­gault, le mi­nistre ga­bo­nais des Af­faires étran­gères.

Le g o u v e r n e me n t ga­bo­nais a peu ap­pré­cié que Mous­sa Fa­ki Ma­ha­mat, le pré­sident de la Com­mis­sion de L’UA, « pré­oc­cu­pé par cer­tains dé­ve­lop­pe­ments en rap­port avec la si­tua­tion sa­ni­taire du chef de l’état ga­bo­nais », ait rap­pe­lé, dans un com­mu­ni­qué da­té du 17 no­vembre, « l’in­dé­fec­tible at­ta­che­ment de L’UA au strict res­pect de l’ordre consti­tu­tion­nel ». Le Tcha­dien pro­po­sait en outre l’en­voi d’une « mis­sion d’in­for­ma­tion et d’écoute à Li­bre­ville ».

Dès le len­de­main, en marge du som­met de L’UA d’ad­dis-abe­ba, Ré­gis Im­mon­gault, le mi­nistre des Af­faires étran­gères (qui re­pré­sen­tait le Ga­bon), et Fa­ki Ma­ha­mat se sont ex­pli­qués. Ce der­nier a as­su­ré que sa pro­po­si­tion était bien­veillante et vi­sait à fa­vo­ri­ser un dia­logue entre tous les ac­teurs.

Im­mon­gault a ré­tor­qué que la « so­li­di­té des ins­ti­tu­tions ga­bo­naises [n’était] plus à prou­ver », ce qu’il a ré­af­fir­mé le 20 no­vembre dans un com­mu­ni­qué. La mis­sion de L’UA a été re­por­tée. Paul Ka­game, le pré­sident en exer­cice de L’UA, suit de près la conva­les­cence d’ali Bon­go On­dim­ba.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.