PAR­TI­RA, PAR­TI­RA PAS ?

Jeune Afrique - - Afrique Subsaharienne - A.S.-T.

Dé­jà en 2016, après sa ré­élec­tion comme dé­pu­té de Fer­kes­sé­dou­gou, Guillaume So­ro avait vu sa place au per­choir de l’as­sem­blée na­tio­nale me­na­cée. Alors qu’il as­su­rait qu’un deuxième man­dat lui avait été pro­mis par le pré­sident Ouat­ta­ra, il a vu d’un très mau­vais oeil les ma­noeuvres me­nées en vue d’une can­di­da­ture d’ama­dou Sou­ma­ho­ro, même si ce­lui-ci avait fi­na­le­ment re­non­cé. An­cien se­cré­taire gé­né­ral par in­té­rim du RDR, le mi­nistre au­près du pré­sident de la Ré­pu­blique char­gé des Af­faires po­li­tiques pour­rait néan­moins être l’un des can­di­dats à sa suc­ces­sion, tout comme Ma­ma­dou Dia­wa­ra, le doyen de l’hé­mi­cycle.

« S’il part, Guillaume So­ro ai­me­rait que le nom de son suc­ces­seur soit choi­si en bonne en­tente avec Alas­sane Ouat­ta­ra », as­surent les proches de l’an­cien re­belle, qui disent re­dou­ter une ba­taille achar­née dans le cas contraire. Ils sou­lignent que le rè­gle­ment de l’as­sem­blée ne pré­voit pas la des­ti­tu­tion du pré­sident de la chambre. Élu pour cinq ans, seule sa dé­mis­sion ou une va­cance du pou­voir pour­rait lé­ga­le­ment me­ner à son rem­pla­ce­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.