Un pa­tient, deux clans

Jeune Afrique - - Projecteurs -

Dans la nuit du 28 au 29 no­vembre, un avion trans­por­tant Ali Bon­go On­dim­ba s’est en­vo­lé de Riyad, di­rec­tion Ra­bat. À son bord, le Co­réen Park Sang-chul, res­pon­sable de la sé­cu­ri­té per­son­nelle du pré­sident, Jean-luc Ndong Am­vame, son aide de camp, ain­si que du per­son­nel soi­gnant. Syl­via­bon­goon­dim­ba, elle, a quit­té l’ara­bie saou­dite par un autre vol.

C’est l’épi­logue d’un long bras de fer, au cours du­quel deux clans se sont op­po­sés. La pre­mière dame, qui était sou­te­nue par le di­rec­teur de ca­bi­net Brice Lac­cruche Ali­han­ga et par une par­tie du Pa­lais, a dû re­non­cer à ame­ner son époux à Londres, qui abrite pour­tant un centre hos­pi­ta­lier spé­cia­li­sé de re­nom­mée mon­diale et où le couple pos­sède une pro­prié­té.

Ni une par­tie du gou­ver­ne­ment, ni le mé­de­cin per­son­nel D’ABO, ni l’ap­pa­reil sé­cu­ri­taire (dont Étienne Mas­sard, le mi­nistre de la Dé­fense, et Lam­bert Ma­tha, son col­lègue de l’in­té­rieur) ne l’en­ten­daient de cette oreille, peu en­thou­siastes à l’idée de lais­ser le pré­sident s’ins­tal­ler à Londres sans vé­ri­tables ga­ran­ties de sé­cu­ri­té. Des réunions se sont suc­cé­dé, le ton est par­fois mon­té.

Tan­dis que Mo­ham­med VI in­sis­tait pour ac­cueillir son ami d’en­fance, Ma­rieMa­de­lei­nem­bo­rant­suo, la­pré­si­den­tede la Cour consti­tu­tion­nelle, fa­vo­rable à l’op­tion ma­ro­caine, s’est em­ployée à apai­ser le cli­mat. Tous deux se sont té­lé­pho­né à plu­sieurs re­prises. Ils ont éga­le­ment com­mu­ni­qué­parl’en­tre­mise d’her­vé­pa­trick Opian­gah (cou­sin d’an­nick Au­bierge La­fitte Mou­va­gha, la pre­mière épouse D’ABO), que le pré­sident a re­cueilli lors­qu’il avait 16 ans. Le roi lui a four­ni un avion pour qu’il vienne en per­sonne or­ga­ni­ser l’ac­cueil du pa­tient.

Ike Ngouo­ni Ai­la Oyouo­mi, le porte-pa­role de la pré­si­dence ga­bo­naise, a pu s’en­vo­ler pour Ra­bat le 27 no­vembre, après que Lam­bert Ma­tha a le­vé son in­ter­dic­tion de voya­ger. En re­vanche, le len­de­main, Brice Lac­cruche Ali­han­ga a été pour la se­conde fois em­pê­ché de quit­ter le ter­ri­toire, alors même que la pre­mière dame l’avait invité par écrit à se rendre au­près de son époux. Tout de­vrait ren­trer dans l’ordre dans les pro­chains jours puisque le di­rec­teur de ca­bi­net a fi­na­le­ment été au­to­ri­sé à re­joindre ABO au Ma­roc.

Ali Bon­go On­dim­ba et le fu­tur Mo­ham­med VI, dans leur jeu­nesse, au Ma­roc.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.