CIE : BIEN­TÔT LA FIN DU MONOPOLE?

Jeune Afrique - - Économie - J.W.

En 2020 pren­dra fin le contrat de conces­sion de la CIE (si­gné en 2005), fi­liale d’era­nove dé­ten­trice du monopole de la dis­tri­bu­tion et de la com­mer­cia­li­sa­tion de l’élec­tri­ci­té en Côte d’ivoire. Une date que le gou­ver­ne­ment veut mettre à pro­fit pour li­bé­ra­li­ser le sec­teur dans l’es­poir de di­mi­nuer le coût des fac­teurs du sec­teur. Cette pers­pec­tive n’en­chante évi­dem­ment pas Era­nove, qui fait va­loir la réus­site du « mo­dèle élec­trique ivoi­rien ». Le pro­blème est que ce mo­dèle ne par­vient pas à cou­vrir les coûts de pro­duc­tion par les prix de l’élec­tri­ci­té. En 2016, le gou­ver­ne­ment a sus­pen­du une hausse an­non­cée après que des ma­ni­fes­ta­tions ont dé­gé­né­ré en vio­lences dans plu­sieurs villes du pays. L’an­née der­nière, il a dé­ci­dé une aug­men­ta­tion de 3 % pour les seuls opé­ra­teurs éco­no­miques abon­nés à la haute et moyenne ten­sion (58 % de la con­som­ma­tion na­tio­nale). Une hausse tou­te­fois in­suf­fi­sante pour com­bler les quelque 100 mil­lions d’eu­ros que l’état dé­pense chaque an­née pour com­pen­ser la dif­fé­rence entre prix et coût de re­vient.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.