Mo­ham­med VI joue les pa­ci­fi­ca­teurs

Jeune Afrique - - Projecteurs -

Le 7 jan­vier, alors que le dis­cours que li­sait le lieu­te­nant Kel­ly On­do Obiang à la té­lé­vi­sion na­tio­nale fai­sait vi­brer les smart­phones, Mo­ham­med VI se re­po­sait dans son lodge d’ek­wa­ta, à la pointe De­nis. Le roi du Maroc a ache­té et ré­amé­na­gé cet an­cien com­plexe hô­te­lier, où il aime sé­jour­ner à l’abri des re­gards.

M6 a at­ter­ri au Ga­bon le 24 dé­cembre à l’aube, mu­ni comme de cou­tume de ca­deaux pour ses in­vi­tés, is­sus pour la plu­part de la classe po­li­tique. Rien n’a fil­tré de ses en­tre­tiens avec Ma­rieMa­de­leine Mbo­rant­suo (3M), la pré­si­dente de la Cour consti­tu­tion­nelle, Pierre-cla­ver Ma­gan­ga Mous­sa­vou, le vice - pré­sident, et Em­ma­nuel Is­soze Ngon­det, le Pre­mier mi­nistre.

Le roi a consul­té les po­li­tiques, ras­su­ré les res­pon­sables sous pres­sion et, sur­tout, ten­té de dé­mi­ner les conflits entre clans ri­vaux. Le pre­mier ras­semble, en par­tie au­tour de 3M, des ca­ciques, tels qu’her­vé Pat r i c k Opian­gah, Ali Ak­bar Onan­ga, Fré­dé­ric Bon­go, Fa­brice And­joua Bon­go On­dim­ba, Steed Rey et Ar­sène Em­va­hou. Le se­cond re­groupe des « aje­viens » (du nom de l ’Aj e v, l’as­so­cia­tion que pré­side Brice Lac­cruche Ali­han­ga, le di­rec­teur de ca­bi­net du pré­sident), comme ce proche de Syl­via Bon­go, la pre­mière dame, et Ike Ngouo­ni, le porte-pa­role de la pré­si­dence.

Entre le s deux s e si­tuent les « ré­pu­bli­cains », em­me­nés par E mma n u e l Is­soze Ngon­det, qui comptent dans l eurs rangs l es mi­nistre s Lam­bertNoël Ma­tha (In­té­rieur) ou Étienne Mas­sard (Dé­fense). Une guerre des clans qui, de­puis L’AVC dont a été vic­time le chef de l’état en oc­tobre der­nier, prend des pro­por­tions in­quié­tantes.

Tan­dis que M6 s’em­ploie à cal­mer les ar­deurs des uns et des autres, Ali Bon­go On­dim­ba a be­soin de temps pour re­trou­ver la plé­ni­tude de ses moyens. Son ami se charge de lui amé­na­ger les condi­tions d’un ré­ta­blis­se­ment com­plet et d’un prompt re­tour au Ga­bon. Et pas ques­tion de sau­ter dans son avion au pre­mier coup de feu ! Le 7 jan­vier, jour de la ten­ta­tive de coup d’état, le sou­ve­rain n’a ain­si mon­tré au­cun signe d’in­quié­tude. Une fré­gate de la ma­rine ma­ro­caine avait été pré­po­si­tion­née au large de la pointe De­nis avant son ar­ri­vée et jus­qu’à son dé­part, le 9 jan­vier.

Le roi du Maroc et le pré­sident ga­bo­nais, à Ra­bat, le 3 dé­cembre 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.