Fonl­la­do­sa-fré­rot : rup­ture de confiance

Jeune Afrique - - Économie Eau-électricité - J.W.

Pa­trice Fonl­la­do­sa, pré­sent dans le groupe de­puis vingt-trois ans, fut pen­dant de longues an­nées l’homme de confiance d’an­toine Fré­rot, PDG de Veo­lia en­vi­ron­ne­ment de­puis 2010 et en­tré à la Com­pa­gnie gé­né­rale des eaux (an­cêtre de Veo­lia) dès 1990. En­semble, ils ont été les ac­teurs du dé­ve­lop­pe­ment à l’in­ter­na­tio­nal de la com­pa­gnie, des États-unis jus­qu’à l’aus­tra­lie. Pro­mu di­rec­teur de la zone Afrique - MoyenO­rient en 2013, Pa­trice Fonl­la­do­sa a été l’un des grands ar­ti­sans du dou­ble­ment des re­ve­nus du groupe sur la zone entre 2007 et 2017 (voir gra­phique p. 57). Mais, de­puis quelques an­nées, sa po­si­tion pri­vi­lé­giée s’est peu à peu ef­fri­tée, au gré des conflits ap­pa­rus aus­si bien en ex­terne qu’en in­terne, no­tam­ment avec Laurent Oba­dia, conseiller spé­cial d’an­toine Fré­rot de­puis 2013 et di­rec­teur de la com­mu­ni­ca­tion du groupe. De­puis près d’un an et de­mi, les deux hommes ne s’adres­saient plus la pa­role. Au Ga­bon, Pa­trice Fonl­la­do­sa, ju­gé sou­vent « cas­sant », a en­tre­te­nu avec les mi­nistres suc­ces­sifs de l’eau et de l’éner­gie des re­la­tions no­toi­re­ment « mau­vaises ». Le pré­sident Ali Bon­go On­dim­ba lui re­pro­chait sa proxi­mi­té sup­po­sée ave c l’op­po­si­tion, en par­ti­cu­lier avec Pas­ca­line Bon­go On­dim­ba ain­si qu’avec Jean Ping, can­di­dat mal­heu­reux à l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2016. S’il n’a ja­mais dé­men­ti sa proxi­mi­té avec la soeur aî­née du pré­sident, Fonl­la­do­sa a tou­te­fois tou­jours nié sou­te­nir Jean Ping. Quant à ses re­la­tions avec l’état ma­ro­cain, elles n’étaient pas non plus au beau fixe, sur­tout de­puis qu’il avait fait pla­ner, en 2016, la me­nace d’une pro­cé­dure d’ar­bi­trage au Cir­di concer­nant des im­payés pro­ve­nant de sa fi­liale Re­dal, à Ra­bat. La ré­qui­si­tion de la Seeg en 2017, des dis­sen­sions stra­té­giques plus an­ciennes et en­fin une « rup­ture de confiance » entre Fonl­la­do­sa et la di­rec­tion au­ront fi­ni par convaincre An­toine Fré­rot de mettre bru­ta­le­ment fin aux fonc­tions de ce­lui-ci.

Le di­rec­teur de la zone Afrique -Moyen-orient et le PDG du groupe tra­vaillaient de concert de­puis plus de vingt ans.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.