IDI re­met Seïd en selle

Jeune Afrique - - Projecteurs -

Le 26 dé­cembre, Seïd Idriss Dé­by a été nom­mé di­rec­teur gé­né­ral de la So­cié­té des hy­dro­car­bures du Tchad (SHT). Jusque-là di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de la So­cié­té de raf­fi­nage de Djar­maya (SRN), le fils d’idriss Dé­by It­no (IDI) avait vu sa po­si­tion fra­gi­li­sée à la suite d’une brouille avec les Chi­nois de la Chi­na Na­tio­nal Pe­tro­leum Cor­po­ra­tion (CNPC), ac­tion­naire à 60 % de la SRN. En vou­lant im­po­ser l’em­bauche d’ad­mi­nis­tra­teurs tcha­diens, il s’était op­po­sé au di­rec­teur gé­né­ral chi­nois, jus­qu’à pro­vo­quer l’ar­rêt de l’ac­ti­vi­té de la raf­fi­ne­rie.

De­puis, ce di­rec­teur gé­né­ral a été contraint de quit­ter le Tchad, et le pa­tron Afrique de la CNPC as­su­rait l’in­té­rim à Djar­maya. Tout en ré­af­fir­mant la po­si­tion de son fils dans le sec­teur pé­tro­lier, IDI es­père ain­si cal­mer le jeu à la SRN. Le chef de l’état était dé­jà in­ter­ve­nu dans ce dos­sier en re­ce­vant Wang Bao­ji, le vice-pré­sident de la CNPC, du­rant une heure, le 25 sep­tembre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Benin

© PressReader. All rights reserved.