REVIVEZ 20 MO­MENTS FORTS DE LA 6e SAI­SON

Échos vedettes - - LA UNE -

Yama, comment avez-vous vé­cu cette Fi­nale?

La soi­rée que je viens de vivre est in­croyable. Cette vic­toire était in­es­pé­rée pour moi, mais je pense que je se­rai à la hau­teur.

Si on re­monte votre par­cours, vous avez d’abord quit­té Haï­ti pour al­ler étu­dier en mé­de­cine. Pour­quoi avez-vous fait ce choix? Quand il y a eu le trem­ble­ment de terre en Haï­ti, j’étais dans la mai­son (de son père). En même temps, j’étais un peu sou­la­gée parce que c’était mon seul moyen de quit­ter cette mai­son. C’était comme une dé­li­vrance. Je suis al­lée re­joindre ma mère, qui vit plus vers le nord du pays, où il y a eu beau­coup moins de dé­gâts. J’ai vu tout ce qui s’est pas­sé. Beau­coup de gens sont morts parce qu’ils n’avaient pas ac­cès à des soins. Je me suis dit qu’en de­ve­nant mé­de­cin je pour­rais aider plus de gens.

Quand avez-vous dé­cou­vert votre ta­lent pour la chan­son?

J’ai com­men­cé à chan­ter à l’uni­ver­si­té, alors que j’étais en mé­de­cine. J’écris des poèmes de­puis tou­jours, et les autres étu­diants ont trou­vé ça cool. Ils m’ont en­cou­ra­gée, d’abord à les lire, et en­suite à les chan­ter. Pour moi, c’est comme un re­fuge. Tout ce que j’ai be­soin de dire ou de faire et que je ne fais ja­mais... La chan­son me donne une grande li­ber­té. La pe­tite fille en moi peut s’ex­pri­mer à tra­vers la ma­dame que je suis de­ve­nue.

Du­rant la Fi­nale, comment avez-vous ré­agi en voyant la vi­déo d’en­cou­ra­ge­ment de votre ma­man?

Je pen­sais que ma mère avait peur des ca­mé­ras, mais vi­si­ble­ment, non. Je n’ar­rive pas à croire qu’elle m’a adres­sé un mes­sage. On ne s’est pas vues de­puis près de 18 mois; j’ai­me­rais vrai­ment re­tour­ner la voir pro­chai­ne­ment.

Main­te­nant que vous avez ga­gné La Voix, quels sont vos sou­haits pour votre pre­mier al­bum?

Je ne sais pas en­core. Je vais faire confiance aux gens qui m’en­tourent, mais je sais qu’il y a cer­tains mes­sages im­por­tants que je veux par­ta­ger. Je pense que je vais pré­sen­ter quelques-uns de mes poèmes à Ga­rou. On ver­ra ce qu’il en pense.

EN SE PRÉ­SEN­TANT À L’AU­DI­TION À L’AVEUGLE DE LA VOIX, YAMA LAURENT NE PEN­SAIT PAS QUE LE QUÉ­BEC AL­LAIT L’ADOP­TER AUS­SI RA­PI­DE­MENT.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.