UN 10e AL­BUM ET UNE BIO­GRA­PHIE

Gior­gia Fu­man­ti

Échos vedettes - - ARTS ET SPECTACLES - FRAN­CIS BOL­DUC

Gior­gia Fu­man­ti a lan­cé ré­cem­ment son 10e al­bum. Avec Amour, la chan­teuse re­vi­site de grandes chan­sons, d’ici et d’ailleurs, qui parlent... d’amour. Si Dieu existe, Une chance qu’on s’a, Hymne à l’amour et La quête fi­gurent par­mi les titres. «Amour, c’est mon hom­mage à cette ma­gni­fique langue qu’est le fran­çais. C’est aus­si pour ce pays que j’ai choi­si, le Qué­bec, où j’ai mis mes deux en­fants au monde. Cet al­bum est pour mon pu­blic fran­co­phone. C’était le temps d’y mettre tout mon coeur pour cette langue que j’adore. J’ai une re­la­tion très spé­ciale et pro­fonde avec le Qué­bec», ex­plique la chan­teuse, qui a quit­té l’Ita­lie il y a une quin­zaine d’an­nées. Celle qui connaît le succès ici comme à l’étran­ger, no­tam­ment dans son pays d’ori­gine et en Asie, a choi­si de faire, pour la pre­mière fois, des chan­sons ita­liennes en fran­çais. C’est le cas de Grand amour et d’Un amour en­core plus grand. «Le ré­sul­tat est très beau et, pour moi, ça fait le pont entre les deux pays que j’aime le plus.»

Par ailleurs, l’au­tomne der­nier, un livre por­tant le titre Gior­gia Fu­man­ti: La voie de l’âme, la voix du coeur a fait son en­trée dans les li­brai­ries. Ré­di­gé par Ro­sette Pi­par, ce bou­quin se veut une bio­gra­phie, mais avec cer­taines li­mites. «Je suis une femme timide et pri­vée. Dans le livre, on en ap­prend un peu plus sur la per­sonne der­rière la chan­teuse, mais en même temps, j’ai dé­ci­dé de ne pas tout dire. Sou­vent, on vit des choses plus dif­fi­ciles et je ne vou­lais pas don­ner trop d’am­pleur à ce­la. Mais en le li­sant, on peut com­prendre que ça n’a pas tou­jours été fa­cile.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.