Ke­vin Pa­rent: très proche de son grand-père cen­te­naire

Échos vedettes - - SOMMAIRE - FRAN­CIS BOL­DUC

«L’ÉTÉ, C’EST FAIT POUR JOUER!» AN­NONCE FIÈ­RE­MENT LE ROSEQ, QUI CÉ­LÈBRE SES 40 ANS. ON S’EST EN­TRE­TE­NU AVEC KE­VIN PA­RENT, LE PORTE-PA­ROLE DE CETTE AN­NÉE, QUI MONTRERA CE QU’IL SAIT FAIRE UN PEU PAR­TOUT DANS L’EST DE LA PRO­VINCE ET, BIEN EN­TEN­DU, DANS SA GAS­PÉ­SIE NA­TALE, OÙ VIT UN HOMME TRÈS IM­POR­TANT POUR LUI.

Il est rare que Ke­vin Pa­rent ac­cepte de par­ler de sa vie pri­vée, mais, quand on l’a ques­tion­né à pro­pos d’un homme très proche de lui et qui a dé­pas­sé le cap des 100 ans, le fier Gas­pé­sien s’est ou­vert à nous. Cet homme, c’est Al­dé­ric, son grand-père pa­ter­nel. «J’étais au té­lé­phone avec lui ce ma­tin», com­mence par dire l’ar­tiste, quand on lui de­mande le genre de re­la­tion qu’il en­tre­tient avec son aïeul de 102 ans, un âge plus que vé­né­rable. «J’ai tou­jours été hy­per proche de mon grand-père. Mon fils, mon père, mon grand-père et moi, on a tou­jours été très unis.»

Puis, Ke­vin ex­plique que dans les mi­nutes qui sui­vront l’en­tre­vue, réa­li­sée dans le cadre de l’an­nonce de la pro­gram­ma­tion du ROSEQ, il in­ter­pré­te­ra une chan­son spé­cia­le­ment pour son grand-père.

L’UNI­VER­SI­TÉ QU’IL N’A PAS EUE...

Il y a plus que des liens fa­mi­liaux entre Al­dé­ric et Ke­vin. «Mon grand-père est un peu l’uni­ver­si­té que je n’ai pas eue. Je l’ex­plique comme ça, car si on a la chance d’être en contact avec des per­sonnes lu­cides âgées de 100 ans et plus, et que celles-ci ont la vo­lon­té de ra­con­ter leur vie, on en ap­prend, des af­faires! Il y a beau­coup de sa­gesse et de vé­cu. Dans son jeune temps, il n’y avait pas d’eau cou­rante, par exemple. C’était une autre époque. Dis­cu­ter avec lui me per­met d’ap­prendre. Ja­ser avec quel­qu’un de cet âge, ça nous re­met à notre place et ça nous em­pêche de trop nous prendre au sé­rieux. Au­jourd’hui, on jouit d’une qua­li­té de vie parce que d’autres sont pas­sés avant.»

Ke­vin parle ré­gu­liè­re­ment à son grand-père et lui rend vi­site chaque fois qu’il re­tourne dans la ré­gion où il a gran­di, la Gas­pé­sie. «De­puis sep­tembre, il vit dans une mai­son de re­traite. Jus­qu’à 101 ans, il vi­vait tout seul et fai­sait ses af­faires.» Quand on lui de­mande si son grand-père trouve la vie en ré­si­dence dif­fi­cile, l’ar­tiste ra­conte en riant: «Non. Il trouve ça le fun parce qu’il y a des “pe­tites ma­dames” et il se fait des amis. C’est ras­su­rant parce qu’il est en sé­cu­ri­té, il a trois re­pas par jour et, si ja­mais il lui ar­rive quelque chose, il est entre bonnes mains. Il est heu­reux à cet en­droit, il n’ar­rête pas de le dire. On est su­per contents pour lui.»

L’EST-DU-QUÉ­BEC EN SPEC­TACLE

On cé­lèbre en 2018 les 40 ans du Ré­seau des or­ga­ni­sa­teurs de spec­tacles de l’Est-du-Qué­bec (ROSEQ), dont Ke­vin Pa­rent est le porte-pa­role cette an­née. «Le ROSEQ, pour moi, c’est quelque chose de na­tu­rel parce que ça concerne beau­coup l’Est-du-Qué­bec, et ça, c’est mon coin. Quand j’étais jeune, Jean-Jacques Du­gas, mon pre­mier gé­rant, fai­sait par­tie de la gang du Théâtre de La Mo­luque — un su­per beau pe­tit théâtre en lien avec le ROSEQ —, et c’est là que j’ai dé­cou­vert Jim Cor­co­ran, Pierre Flynn ou en­core Lyn­da Lemay. C’était de la mu­sique in your face et ça m’a tou­jours beau­coup al­lu­mé. Alors pour moi, le fait d’être ici comme porte-pa­role et de par­ti­ci­per au ROSEQ, c’est vrai­ment un plai­sir. En plus, ça per­met de faire plu­sieurs spec­tacles. J’en fais pas mal et j’adore ça.»

Ain­si, on pour­ra voir et en­tendre l’au­teur -com­po­si­teu­rin­ter­prète, no­tam­ment à

Dé­ge­lis (13 juin), à Am­qui

(14 juin), à Saint-Fa­bien

(17 juin) et à Pas­pé­biac

(30 août). Ke­vin a plu­sieurs autres dates de spec­tacle à son agen­da.

«J’aime le dé­fi de jouer dans de pe­tites salles parce qu’on ne peut pas faire de ca­chettes. On a le monde dans la face, alors on n’a pas le choix de li­vrer, et c’est cor­rect; j’adore ça.»

D’autres ar­tistes ont eux aus­si plu­sieurs soirs de re­pré­sen­ta­tion à leur agen­da, comme Lu­do­vick Bour­geois, Da­mien Ro­bi­taille, Roxane Bru­neau, Diane Tell, Co­co Mé­liès et Yoan. Pour plus d’in­for­ma­tions sur l’édi­tion 2018 du ROSEQ, on consulte roseq.qc.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.