«J’AI LE BON­HEUR DE VOIR MES RÊVES SE RÉA­LI­SER» — Nor­mand Bra­th­waite

Échos vedettes - - SOMMAIRE - SA­MUEL PRADIER

NOR­MAND BRA­TH­WAITE A CÉ­LÉ­BRÉ SES 60 ANS, LE 27 AOÛT DER­NIER, EN­TOU­RÉ DE SES AMIS ET DE SES PROCHES. PRÈS DE 40 ANS APRÈS SES DÉ­BUTS EN TANT QUE CO­MÉ­DIEN, IL RESTE UN DES INCONTOURNABLES DE LA TÉ­LÉ­VI­SION QUÉBÉCOISE. POUR

ÉCHOS VE­DETTES, IL A AC­CEP­TÉ DE FAIRE UN PE­TIT BI­LAN, TOUT EN AYANT TOU­JOURS LE RE­GARD TOUR­NÉ VERS L’AVE­NIR.

Même si le temps passe, Nor­mand Bra­th­waite n’a pas réel­le­ment l’im­pres­sion de vieillir. «J’ai l’im­pres­sion d’avoir tou­jours 57 ans dans ma tête, parce que je fais la même chose, chaque an­née. Je ne vois pas les an­nées dé­fi­ler. En plus, je ne dis pas que ma job est fa­cile, mais je prends tel­le­ment de plai­sir à la faire que je ne pense pas ar­rê­ter.» L’ani­ma­teur et mu­si­cien n’est pas homme à faire né­ces­sai­re­ment des bi­lans à chaque an­ni­ver­saire im­por­tant, mais il re­con­naît quand même ses bons coups. «Ce qui est le fun, c’est de consta­ter que j’ai pu faire une dif­fé­rence dans la vie de pas mal de monde. C’est vrai­ment tri­pant. Je me dis que j’ai di­ver­ti des gens, c’est le fun, mais j’ai aus­si eu un im­pact sur ceux avec les­quels je tra­vaille. Comme De­nise (Fi­lia­trault) l’a fait pour moi, tu te re­trouves à un mo­ment don­né dans une po­si­tion où tu peux ai­der des gens ou les faire dé­cou­vrir.»

Si sa car­rière est rem­plie de suc­cès, Nor­mand Bra­th­waite cite vo­lon­tiers Belle et Bum comme un des pro­jets dont il est le plus fier. «Je suis content, grâce au conseil de ma femme Ma­rieC­laude, d’avoir em­bau­ché un per­cus­sion­niste comme chef d’or­chestre. Ça a fait que tout le monde joue main­te­nant de­bout, parce que Luc Boi­vin jouait de­bout. Je suis aus­si très fier d’avoir mis plus de filles de l’avant.»

D’un point de vue plus per­son­nel, l’ani­ma­teur se fé­li­cite d’avoir quit­té West­mount pour al­ler s’ins­tal­ler à la cam­pagne. «On a une belle pe­tite place à Saint-Paul-d’Ab­bots­ford. On a beau­coup in­ves­ti sur la mai­son pour qu’elle se rap­proche le plus pos­sible de la mai­son de nos

rêves, et elle l’est. J’ai aus­si une pe­tite mai­son en Gas­pé­sie, vrai­ment pas grande, sur le bord de la mer. Je suis sa­tis­fait de tout ça.»

PAS DE RE­TRAITE

Nor­mand Bra­th­waite garde tou­jours le re­gard tour­né vers l’ave­nir. «J’ai le bon­heur de voir mes rêves se réa­li­ser. Je vais jouer le chum de Guy­laine Trem­blay dans la sé­rie En tout cas pour TVA. C’est un hon­neur de jouer avec elle, car, pour moi, Guy­laine est une ac­trice in­croyable. J’avais dé­jà joué son chum dans La pe­tite vie. Sans être des amis, c’est tou­jours très plai­sant quand on se croise dans des émis­sions de té­lé.»

Son autre pro­jet de la ren­trée reste bien en­ten­du Belle et Bum, qu’il ani­me­ra pour une 16e sai­son, à Té­lé-Qué­bec. «Je suis en forme, les mu­si­ciens sont en forme, et la ma­tière pre­mière change constam­ment. Il y a tel­le­ment de nou­veaux ta­lents. Par exemple, on a été les pre­miers à re­ce­voir Hu­bert Le­noir. Deux se­maines après, il était ren­du une ve­dette. Je suis prêt à ani­mer cette émis­sion jus­qu’à ce qu’ils me mettent de­hors!» Pour cette sai­son, deux épi­sodes de l’émis­sion ont été en­re­gis­trés lors de shows ex­té­rieurs, soit du­rant le Fes­ti­val d’été de Qué­bec et ce­lui de Trois-Ri­vières.

Et si on de­mande à Nor­mand quels voeux lui fe­raient le plus plai­sir pour son an­ni­ver­saire, la ré­ponse fuse comme une bou­tade: «La san­té, j’ai dé­jà pas mal de pro­fes­sion­nels qui s’en oc­cupent (rires), alors on peut juste me sou­hai­ter de pou­voir conti­nuer à faire de la mu­sique.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.