Pas­cale Pi­card: l’al­bum The Beau­ty We’ve Found

Elle nous pré­sente l’al­bum The Beau­ty We’ve Found

Échos vedettes - - SOMMAIRE - VIC­TOR-LÉON CAR­DI­NAL

DANS LES QUATRE DER­NIÈRES AN­NÉES, PAS­CALE PI­CARD A VU SA VIE CHAN­GER SUR PLU­SIEURS PLANS. MAIN­TE­NANT MA­RIÉE ET MÈRE D’UNE PE­TITE FILLE, LA JEUNE RE­BELLE D’AU­TRE­FOIS NOUS RE­VIENT AVEC UN AL­BUM AUX TEXTES PLUS SOMBRES QUE SES PRÉ­CÉ­DENTS.

Alors qu’elle vit l’une des plus belles pé­riodes de sa vie, Pas­cale Pi­card sou­ligne avoir res­sen­ti le be­soin de se plon­ger dans des thèmes plus sombres lors du pro­ces­sus de créa­tion de ses nou­velles chan­sons. «Cer­tains amis, après avoir en­ten­du mon al­bum, m’ont ap­pe­lée pour me de­man­der si j’avais be­soin d’aide. Au contraire, je suis très heu­reuse dans ma vie. Je sais seule­ment ca­na­li­ser mes émo­tions plus tristes quand vient le temps de créer. Une fois que je ferme le ca­hier, je conti­nue ma vie. Et dans ma vie, j’ai moi-même vé­cu des deuils et des sé­pa­ra­tions. Ma chan­son La tem­pête parle d’ailleurs du dé­cès de ma belle-mère, morte d’un can­cer il y a trois ans. Elle est dé­cé­dée sou­dai­ne­ment; tout le monde a été pris par sur­prise. Je suis très fière de cette chan­son. Même si je suis plus ha­bi­tuée et ex­pé­ri­men­tée dans l’écri­ture en an­glais, je m’ha­bi­tue de plus en plus à écrire en fran­çais.»

De plus, l’ar­tiste pré­cise avoir sui­vi, en 2015, des ate­liers d’écri­ture de chan­sons à Ta­dous­sac, au­près de l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète Xa­vier La­cou­ture. «Avant ça, je n’avais pas de tech­nique d’écri­ture pré­cise. J’at­ten­dais que quelque chose de dé­chi­rant ou d’ex­cep­tion­nel m’ar­rive et je m’en ins­pi­rais en­suite. Grâce à ces ate­liers, j’ai ap­pris plu­sieurs trucs, dont le fait de pi­ger des mots dans un livre et de ten­ter en­suite d’en faire une chan­son. C’est d’ailleurs en sui­vant cette dé­marche que la chan­son Smoke and

Mir­rors est née.»

VO­LER DE SES PROPRES AILES

De­puis la fin de la tour­née de son al­bum All

Things Pass, pa­ru en 2014, Pas­cale Pi­card dé­clare faire dé­sor­mais ca­va­lier seul. «Le Pas­cale Pi­card Band avait beau­coup chan­gé avec le temps. En 2016, lors­qu’on a dé­ci­dé de mettre fin au groupe, il ne res­tait que le bas­siste et mon chum, qui était le bat­teur. On s’est tous quit­tés en bons termes. Pour ma part, j’avais en­vie de vo­ler de mes propres ailes. J’avais aus­si le goût de chan­ger de style et d’al­ler ailleurs. En écri­vant mes chan­sons, je voyais bien que je ne m’en­li­gnais pas pour faire un al­bum rock.»

Pour l’ai­der à faire naître son nou­vel uni­vers mu­si­cal, Pas­cale Pi­card a fait ap­pel à An­toine Grat­ton, le réa­li­sa­teur et l’ar­ran­geur de The

Beau­ty We’ve Found. «An­toine a joué du pia­no, de la gui­tare, de la basse et fait les ar­ran­ge­ments sur l’al­bum. Nous avons en­re­gis­tré à un en­droit si­tué entre Qué­bec et Mont­réal, où on se réunis­sait avec nos pe­tites fa­milles. Nous avons eu beau­coup de plai­sir tous en­semble.»

MA­MAN ET MA­RIÉE

À pré­sent mère d’une fillette pré­nom­mée Léo­nie, née en avril 2017, Pas­cale Pi­card se dit com­blée par son nou­veau rôle. «L’ar­ri­vée de ma fille a tout chan­gé dans ma vie. J’ap­prends peu à peu à la connaître et j’éprouve pour elle un amour plus fort que tout. Pour l’ins­tant, ce n’est pas dans les plans d’avoir un autre en­fant.»

Par ailleurs, la chan­teuse vit le par­fait amour avec son conjoint, le mu­si­cien Marc Char­train, qu’elle a épou­sé en juin der­nier après huit ans de vie com­mune. «Avant ça, nous étions fian­cés de­puis deux ou trois ans. Avec l’ar­ri­vée de notre fille, nous avons eu le dé­sir de so­li­di­fier notre en­ga­ge­ment. Nous n’avons tou­te­fois pas fait de voyage de noces. Nous sommes en lune de miel tous les jours!»

À no­ter que Pas­cale Pi­card amor­ce­ra sa tour­née le 14 fé­vrier pro­chain au Lion d’Or, à Mont­réal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.