Ko­rine Cô­té: en tour­née avec fis­ton

Échos vedettes - - SOMMAIRE - MA­RIE-CLAUDE DOYLE

L’HU­MO­RISTE A COM­MEN­CÉ À RODER SON DEUXIÈME SPEC­TACLE SO­LO, GROS PLAN, DONT LA PRE­MIÈRE MONT­RÉA­LAISE EST PRÉ­VUE EN OC­TOBRE 2019. DANS CE SPEC­TACLE, KO­RINE CÔ­TÉ PARLE NO­TAM­MENT DE SA GROS­SESSE, PUIS­QU’ELLE ACCOUCHERA EN JAN­VIER DE SON PRE­MIER EN­FANT, UN GAR­ÇON. ZOOM SUR SON SHOW ET SA NOU­VELLE VIE!

D’em­blée, Ko­rine Cô­té ad­met que Gros plan est plus per­son­nel que son pre­mier spec­tacle in­ti­tu­lé Mon show. «J’y parle des ré­si­dences de per­sonnes âgées, étant don­né que j’ai gran­di dans une ré­si­dence. Ma mère en a ou­vert une avec ma tante quand j’avais six ans. J’y ai pas­sé mon en­fance jus­qu’à 15 ans. Je parle aus­si d’une pi­lule du len­de­main que j’ai dû prendre à un mo­ment de ma vie, d’une tante qui a un han­di­cap in­tel­lec­tuel et du fait que je ne suis pas ca­pable de vo­mir. C’est un peu plus cru, plus mor­dant, mais ça reste quand même ou­vert à tous. Il n’y a pas de grosses vul­ga­ri­tés. Ça s’ap­pelle Gros plan parce que c’est un gros plan sur moi, sur mes dé­fauts, sur l’hu­main en gé­né­ral.»

UN RO­DAGE EN DEUX PAR­TIES

L’hu­mo­riste a com­men­cé en sep­tembre le ro­dage de son show, qui s’ar­rê­te­ra le 1er dé­cembre à Baie-du-Febvre, avant de re­prendre le 10 août 2019 pour quelques dates, jus­qu’à sa ren­trée mont­réa­laise le 23 oc­tobre 2019 au Mo­nu­mentNa­tio­nal. Elle tra­vaille ses textes avec Ga­brielle Ca­ron et Jus­tine Phi­lie, deux filles avec qui elle a dé­jà col­la­bo­ré. La mise en scène n’a pas en­core été at­tri­buée, mais Ko­rine ai­me­rait bien faire de nou­veau ap­pel à Alexandre Bar­rette, qui a fait celle de son pre­mier show. «Le ro­dage se passe bien. J’ai du plai­sir. L’af­faire la plus spé­ciale que je n’ai pas vé­cue au pre­mier show: je vais ac­cou­cher en jan­vier. Je pense que c’est le show qui au­ra le plus évo­lué, parce qu’il y au­ra plu­sieurs mois qui le sé­pa­re­ront du ro­dage. C’est sûr qu’il y au­ra des nou­velles choses.» Et sa gros­sesse est évi­dem­ment une source d’ins­pi­ra­tion de gags.

En couple de­puis plu­sieurs an­nées avec l’au­teur et hu­mo­riste Si­mon Co­hen, Ko­rine at­tend son pre­mier en­fant, un gar­çon, dont la nais­sance est pré­vue à la mi-jan­vier. Elle se­ra donc à la ra­dio jus­qu’aux fêtes, dans Le clan McLeod (mer­cre­di) et Les im­pos­sibles du mi­di (jeu­di) à CKOI, et ne re­vien­dra der­rière le mi­cro qu’au prin­temps pro­chain, après une pause ma­ter­ni­té bien mé­ri­tée. «Je ne vou­lais pas re­ve­nir au tra­vail trop vite et être dé­çue d’y être re­tour­née trop ra­pi­de­ment. On ne sait ja­mais comment ça peut se pas­ser et si le bé­bé va dor­mir. Je n’ai pas d’ex­pé­rience. Me boo­ker un show un mois après avoir ac­cou­ché, c’était trop ser­ré. Je l’au­rais peut-être fait à 22 ans, mais à 37 ans, je suis plus fa­ti­guée. J’aime mieux prendre mon temps et vivre ça cor­rec­te­ment.»

EN TOUR­NÉE AVEC BÉ­BÉ?

Fis­ton la sui­vra-t-il en tour­née? «On ver­ra comment ça se passe! Ma mère, qui est in­fir­mière dans une phar­ma­cie, pren­dra sa re­traite en juin. Si je pars en tour­née une se­maine, ça ne se­rait pas un pro­blème pour elle de ve­nir avec moi et de s’oc­cu­per de mon en­fant pen­dant que je se­rais en spec­tacle. Et pen­dant la jour­née, j’en pro­fi­te­rais pour être avec le bé­bé. Et mon chum aus­si est là. On n’est pas les pre­miers à avoir un en­fant. Je re­garde les pa­rents qui en ont trois et qui ont des jobs à temps plein, et ils s’ar­rangent. Alors on va s’ar­ran­ger nous aus­si. Le nombre d’en­fants d’humoristes et d’ar­tistes que je vois dans des loges, c’est quelque chose d’ha­bi­tuel.»

Dans le pre­mier épi­sode de la nou­velle sai­son des Dieux de la danse, on a vu Ko­rine dan­ser avec l’hu­mo­riste Guillaume Pi­neault. Elle était en dé­but de gros­sesse quand les ré­pé­ti­tions et l’en­re­gis­tre­ment ont eu lieu. «J’étais bien ex­ci­tée de faire Les dieux de la danse; c’était quelque chose que je vou­lais faire, et j’aime dan­ser. Mais, quand j’ai com­men­cé à avoir des nau­sées et qu’il y avait un por­té dans les airs dans la cho­ré­gra­phie et que ça tour­nait, j’ai trou­vé ça un peu dif­fi­cile. J’ai pris des pi­lules contre les maux de coeur. Comme ça en­dort, lors d’une ré­pé­ti­tion j’étais juste une grosse pa­tate qui n’ai­dait pas son par­te­naire. Mais après ça, ç’a bien été», ex­plique l’hu­mo­riste, pour qui la com­pé­ti­tion s’est tou­te­fois ter­mi­née à la pre­mière ronde.

Avec Si­mon Co­hen, son amou­reux et le fu­tur pa­pa.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.