PAUL DA­RAÎCHE

Sa san­té l’oblige à faire une pause

Échos vedettes - - SOMMAIRE - SA­MUEL PRADIER

À la sur­prise gé­né­rale, Paul Da­raîche a écrit un long mes­sage sur sa page Fa­ce­book, le mar­di 27 no­vembre, dans le­quel il an­non­çait de­voir prendre une pause d’une du­rée in­dé­ter­mi­née, en rai­son d’im­por­tants en­nuis de san­té. «Ces der­niers temps, ma san­té m’a em­pê­ché de don­ner du temps à mon mé­tier plus que je l’au­rais sou­hai­té. Après avoir con­sul­té mon mé­de­cin, le diag­nos­tic est tom­bé, et voi­là: mon coeur a be­soin d’un peu, voire d’une ma­jeure “ré­pa­ra­tion”. Ce ver­dict me fait peur, non pas que je craigne la mort, mais je suis cons­cient que si je ne me sou­mets pas aux ins­truc­tions de mon mé­de­cin, il est clair que je ne pour­rai plus ser­rer dans mes bras ceux que j’aime, et faire ce qui me fait vi­brer le plus au monde...» Le chan­teur ajoute qu’il de­vrait donc su­bir une opé­ra­tion à coeur ou­vert dans les pro­chaines se­maines, l’obli­geant à ar­rê­ter la tour­née qu’il vient tout juste de com­men­cer avec les chan­sons de son der­nier al­bum, Ma mai­son fa­vo­rite. «Je se­rai mal­gré moi, et pour la pre­mière fois de ma vie, contraint de m’ar­rê­ter pour... un mois? deux mois? trois mois? Je ne sais pas trop, mais une chose est cer­taine, je de­vrai prendre le temps qu’il fau­dra pour me re­mettre sur pied. Est-ce que j’ai peur? La ré­ponse est oui! Cet in­con­nu m’ef­fraie, bien sûr, mais je me sais bien en­tou­ré [...] et j’ai de bons mé­de­cins en qui j’ai vrai­ment confiance.»

UNE FA­TIGUE LATENTE

Paul Da­raîche a quand même pré­vu de res­pec­ter ses en­ga­ge­ments jus­qu’à la mi-dé­cembre. Même s’il a fê­té ses 71 ans en juin der­nier, il ne s’est pas beau­coup mé­na­gé dans les der­nières an­nées, al­ter­nant les tour­nées en salle avec la ronde des fes­ti­vals country es­ti­vaux. En 2018, le chan­teur s’est pro­duit plus d’une cin­quan­taine de fois sur scène avec son propre spec­tacle. Il a en plus sor­ti un nou­vel al­bum et par­ti­ci­pé à des spec­tacles thé­ma­tiques dans les fes­ti­vals et fait de mul­tiples col­la­bo­ra­tions.

D’ailleurs, lors de la sor­tie de Ma mai­son fa­vo­rite, en sep­tembre der­nier, il avouait à de­mi-mots res­sen­tir un peu de fa­tigue. «Je pen­sais prendre un break pour mes 70 ans. Je me suis fait avoir en ta...!» avait-il confié au Jour­nal de Montréal, dé­voi­lant au pas­sage avoir si­gné un nou­veau contrat avec sa mai­son de disques pour la créa­tion de trois al­bums dans les cinq pro­chaines an­nées. Dans son der­nier mes­sage Fa­ce­book, il a même confié: «Je ne sa­vais pas que mon coeur était à ce point fa­ti­gué, mais j’avais néan­moins ce dé­ver­se­ment d’amour à don­ner, j’en sai­sis la rai­son au­jourd’hui.»

Dès la pu­bli­ca­tion de son an­nonce, les mes­sages de sou­tien et d’en­cou­ra­ge­ments ont dé­fer­lé sur les ré­seaux so­ciaux. Lau­rence Jal­bert a no­tam­ment re­con­nu être au cou­rant de­puis un pe­tit mo­ment: «Je t’aime de tout mon coeur, mon ami, et je suis loin d’être la seule. Met­tons notre amour et nos prières pour lui, sa Jo­hanne, ses en­fants, sa fa­mille. Tout va bien se pas­ser parce que nous, on ne peut se pas­ser de toi. C’est clair Da­raîche?»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.