CLAUDE PÉLOQUIN

Le drôle d’oi­seau s’est en­vo­lé

Échos vedettes - - SOMMAIRE - JEAN-FRAN­ÇOIS BRAS­SARD

Claude Péloquin, ce poète ico­no­claste, chan­teur à ses heures et pro­vo­ca­teur à temps plein, n’est plus. Le 25 no­vembre, à l’âge de 76 ans, il a suc­com­bé à un can­cer gé­né­ra­li­sé à l’Hô­pi­tal Ma­rie-Cla­rac, à Montréal.

Pour plu­sieurs, il est d’abord le pa­ro­lier sur­réa­liste der­rière Lind­bergh, ce classique psy­ché­dé­lique pa­ru il y a 50 ans cette an­née. En­core au­jourd’hui, il se­rait im­pen­sable que Ro­bert Char­le­bois ne l’in­ter­prète pas en spec­tacle. Ils ont éga­le­ment si­gné d’autres chan­sons en­semble, dont C’est pas phy­sique, c’est élec­trique en 1985. En 2013, Claude Péloquin col­la­bo­rait aus­si avec Yann Per­reau.

«Vous êtes pas écoeu­rés de mou­rir, bande de caves! C’est as­sez!» C’est à Pé­lo que l’on doit cette ins­crip­tion sur la mu­rale du Grand Théâtre de Québec, qui a fait scan­dale lors de son dé­voi­le­ment en 1970. Il avait aus­si créé une cer­taine controverse en 2009. Guy La­li­ber­té lui avait com­man­dé l’écri­ture du poème qu’il li­rait dans l’es­pace, mais Pé­lo avait re­fu­sé de lui en cé­der les droits.

Péloquin nous laisse plu­sieurs re­cueils de poèmes, trois courts mé­trages et cinq al­bums.

Pé­lo en 2010, te­nant une re­pro­duc­tion de sa cé­lèbre ci­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.