1

100% Fun - - SOMMAIRE -

Pen­dant toute son en­fance, Ma­rie a été ber­cée par la mu­sique. Son père était mu­si­cien et il rê­vait de vivre de sa pas­sion. Sa mère fre­don­nait tout le temps, pour le plai­sir. C’est à l’âge de six ans que Ma­rie-Mai a com­po­sé sa pre

mière pièce: «La chan­son di­sait: “Que la paix existe. Que la guerre ne soit pas. Tout l’amour me re­vient dans mon coeur. Toute la ville est heu­reuse. Nous avons chan­té l’es­poir.” Ma mère l’a écrite quand je la lui ai fre­don­née et elle a en­core ce pe­tit bout de pa­pier-là.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.