Le rêve en­tre­pre­neu­rial de syd­ney wi­se­man

100% Fun - - HISTOIRE -

Ils clignent des yeux, ils chantent, ils en­voient des bai­sers souf­flés et ré­pondent au tou­cher et à la voix: ce sont les Fin­ger­lings, de pe­tites fi­gu­rines qui font fu­reur de­puis leur ap­pa­ri­tion sur le mar­ché. Elles ont été conçues par la com­pa­gnie WowWee d’après l’idée de Syd­ney Wi­se­man, jeune Mont­réa­laise de 28 ans. Celle-ci est la preuve qu’avec beau­coup de tra­vail, de la per­sé­vé­rance, un goût pour le risque et de bonnes idées, on peut trou­ver le moyen de créer sa chance afin de réa­li­ser ses rêves les plus chers! par Vir­gi­ny

Ces pe­tits ro­bots de 12 cen­ti­mètres de hau­teur à l’ef­fi­gie de singes, de li­cornes et de pa­res­seux s’agrippent à un doigt et in­ter­agissent avec leur pro­prié­taire. Ils ont été nom­més Jouet de l’an­née au Sa­lon du jouet de New York au tout dé­but de 2018 et on peut les trou­ver dans les ma­ga­sins à grande sur­face pour un prix tout à fait rai­son­nable (20 $). Au Ca­na­da, en An­gle­terre et aux États-Unis, on se les ar­rache de­puis leur sor­tie. Un suc­cès sur toute la ligne!

L’ori­gine de cette réus­site

Syd­ney Wi­se­man, di­plô­mée en commerce de l’uni­ver­si­té Mc­Gill, a eu l’idée de ces pe­tites fi­gu­rines en tra­vaillant dans l’en­tre­prise de jouets qui ap­par­tient à ses oncles et où sa mère et ses cou­sins tra­vaillent éga­le­ment. Lors­qu’elle a fait ses dé­buts dans le monde du jouet, elle trou­vait que les pro­duits of­ferts par WowWee étaient trop mas­cu­lins. Elle a donc de­man­dé à ses oncles de lui of­frir la pos­si­bi­li­té de créer sa propre niche afin de trou­ver des idées de jouets qui pour­raient plaire aux jeunes filles.

L’idée de base pour les Fin­ger­lings lui est ve­nue d’un mi­nus­cule ouis­ti­ti pyg­mée d’Amé­rique du Sud. C’est grâce au stu­dio d’ani­ma­tion 15 Squeeze de Qué­bec que l’idée de Syd­ney est née sous la forme d’un pe­tit singe of­fert en six cou­leurs. Il ri­cane, il rote, il pète, il dort, il ronfle et il aime se faire ber­cer. En tout, il peut réa­li­ser plus de 40 ac­tions dif­fé­rentes! Ce ro­bot est main­te­nant éga­le­ment of­fert sous forme de li­cornes et de pa­res­seux.

Un exemple de per­sé­vé­rance

Syd­ney Wi­se­man a tou­jours vou­lu tra­vailler chez Apple, puis­qu’elle ad­mi­rait Steve Jobs. C’est pour­quoi, au tout dé­but de sa car­rière, elle est al­lée tra­vailler au sein d’en­tre­prises qui créaient des ap­pli­ca­tions pour té­lé­phones in­tel­li­gents. Le des­tin l’a en­suite ame­née à se di­ri­ger vers le monde du jouet, et c’est là qu’elle a connu sa pre­mière grande réus­site, et ce, avant l’âge de 30 ans.

La jeune femme in­cite les en­tre­pre­neurs en herbe à es­sayer des choses et à ti­rer des le­çons de leurs er­reurs, car des échecs, il y en au­ra plu­sieurs avant de réus­sir. Elle conseille éga­le­ment de s’en­tou­rer d’une bonne équipe, tout comme elle a pu le faire pour éla­bo­rer son idée de jouet. Celle qui tra­vaille plus de 10 heures par jour est un exemple de per­sé­vé­rance qui en ins­pi­re­ra cer­tai­ne­ment plus d’une à tri­mer dur pour at­teindre leurs ob­jec­tifs les plus fous!

La ma­man des Fin­ger­lings, c’est elle!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.