24 Heures

Un mélange de styles

Partant du principe que l’union fait la force, les maîtres de Révolution ont constitué, hier soir, sept duos improbable­s auxquels ils ont imposé une chanson et un concept, n’hésitant pas à jumeler des candidats aux styles parfois très éloignés.

- SAMUEL PRADIER

Unir le duo contempora­in Kyô au couple de ballroom Misha et Yulia était osé, mais le pari a été réussi par les quatre danseurs qui ont su faire preuve d’une ouverture d’esprit totale.

« Quand on s’est retrouvé au studio, c’était un moment très excitant, a raconté Misha. Kyô sont des gens super créatifs, ce sont de vrais artistes. On a rapidement su qu’on allait pouvoir créer quelque chose de spécial. »

Même si leurs manières de travailler sont aussi très différente­s, les deux duos ont pu trouver un terrain de compromis.

«En ballroom , on a des chorégraph­ies et des danses préétablie­s, alors qu’eux peuvent créer sans limites, a précisé Yulia. En répétition, ils créaient quelque chose et on adaptait notre style, ou réciproque­ment. C’était un processus très harmonieux. Ce sont deux personnes créatives et ouvertes. On a d’ailleurs mis au point la chorégraph­ie assez rapidement. »

Même le moment « Révolution », qui comptait pour 50 % de la note finale à cette étape, a été relativeme­nt facile à trouver pour les quatre danseurs.

Excitation

« On était excité de faire un moment “Révolution” à quatre, a indiqué Yulia. Habituelle­ment, on est juste deux, mais là, ça ouvrait les possibilit­és. Notre moment “Révolution” représente exactement ce qu’on a voulu montrer : le paraître au milieu avec l’être qui ressort toujours à un moment donné dans la vie. »

Jean-marc Généreux s’est félicité de ce partage entre les deux duos.

« J’attendais tellement de vous. Il y a de l’action, de l’émotion et de la passion dans cette “Révolution”. »

Misha et Yulia reconnaiss­ent que cette expérience les a obligés à trouver de nouvelles façons de voir la danse, d’innover dans leur style pourtant assez formaté.

« Je pense même que ça nous a permis d’être de meilleurs danseurs aujourd’hui. Arriver en seconde position nous a aussi donné une dose de confiance énorme », a poursuivi Misha.

« C’était intéressan­t d’être jumelé avec des gens qui ne font jamais de compétitio­n, et qui ne sont pas habitués à ce stress, a renchéri sa partenaire. Kyô est un duo très travaillan­t. On a passé beaucoup d’heures de répétition en studio. On a pu partager nos forces avec eux, et pareil de leur côté. On a fait une très belle équipe. »

 ?? – PHOTO OSA IMAGES/COURTOISIE ?? Kyô, Misha et Yulia ont offert une performanc­e surprenant­e hier.
– PHOTO OSA IMAGES/COURTOISIE Kyô, Misha et Yulia ont offert une performanc­e surprenant­e hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada