24 Heures

P.K. Subban a le coeu rs ur la main

-

Les visites de P.K. Subban à Montréal ne sont jamais banales. Malgré un match disputé vendredi soir au New Jersey et un samedi soir face au Canadien, le défenseur a néanmoins pris le temps de faire un arrêt à l’hôpital pour enfants samedi en matinée.

Subban est ainsi allé à la rencontre de la jeune Sandrine pour lui remonter le moral dans son combat contre la maladie. Il lui a d’ailleurs offert au passage un chandail autographi­é.

« On va essayer de gagner pour elle ce soir, indiquait Subban, au moment de rencontrer les médias, samedi après-midi, à l’hôtel Ritz-carlton. Il faut prier pour elle. »

Outre son passage à l’hôpital, le célèbre joueur des Devils du New Jersey a également croisé le nouvel entraîneur-chef de l’impact, Thierry Henry. Le club montréalai­s a ainsi publié une photo des deux vedettes sur son compte Twitter, cliché que le hockeyeur a aussitôt partagé sur les réseaux sociaux.

S’il file le parfait bonheur au New Jersey, celui qui a été échangé des Predators de Nashville aux Devils en juin dernier savoure chacun de ses passages à Montréal.

« C’est toujours spécial, a estimé l’ancien joueur du Tricolore. Certains amis de

Montréal me manquent. J’ai bâti beaucoup de relations ici à partir du moment où j’ai été repêché par le Canadien. Je veux garder contact avec eux, clairement. C’était la chose la plus difficile de cette transition [au moment de quitter Montréal] de ne plus voir ceux que je côtoyais tous les jours.

« J’étais très jeune quand je suis arrivé ici et j’ai bâti des amitiés pour la vie, a-t-il ajouté. C’est juste dommage que je ne puisse plus les voir aussi souvent, mais je suis encore là. »

Les cerfs du New Jersey

Concernant sa vie au New Jersey, Subban verse pratiqueme­nt dans la romance en parlant de sa relation avec l’ancienne skieuse américaine Lindsey Vonn.

« Lindsey et moi adorons ça, a-t-il dit. C’est une certaine surprise pour moi, car je ne connaissai­s pas beaucoup le New Jersey. C’est près de New York et on peut penser qu’il n’y a pas beaucoup d’arbres, mais c’est le contraire, il y a des cerfs sur notre gazon chaque matin. C’est une belle place pour vivre et pour établir une famille. »

À propos de la transactio­n qui l’a fait passer des Predators aux Devils, il n’a pas été tellement surpris. Ayant discuté avec le directeur général David Poile, il comprenait très bien la situation chez les Predators, qui souhaitaie­nt économiser de l’argent pour mieux embaucher l’attaquant Matt Duchene.

« Je veux simplement avoir une chance de gagner la coupe Stanley, peu importe l’équipe avec laquelle je joue, a commenté Subban, qui ne semble pas avoir été trop affecté par cette deuxième transactio­n en trois ans. Je pourrais être échangé à nouveau. On ne sait pas. Je veux seulement jouer dans une équipe qui veut de moi et où je cadre bien. »

Chez les Devils, Subban se sent à sa place. Pour l’instant.

 ?? – PHOTO AGENCEQMI ?? P.K. Subban et les Devils ont défait le Canadien en prolongati­on samedi soir.
– PHOTO AGENCEQMI P.K. Subban et les Devils ont défait le Canadien en prolongati­on samedi soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada