24 Heures

Ma­le­fy­cia tire sa révérence

Les « mai­sons de l’hor­reur » Ma­le­fy­cia n’ont évi­dem­ment pas pu être or­ga­ni­sées cette an­née en rai­son de la CO­VID-19, et les co­lo­rés or­ga­ni­sa­teurs ont même dû se ré­soudre à an­nu­ler l’évé­ne­ment ex­té­rieur qu’ils avaient pré­vu en guise de plan B.

- LOUIS-PHI­LIPPE MESSIER Montreal

« C’est comme une per­sonne vi­vante qu’on en­ferme dans un cer­cueil et qui gratte le cou­vercle, les ongles en sang, en hur­lant de ter­reur », a ex­pri­mé, de ma­nière ima­gée, la femme d’af­faires Do­mi­nique Ar­ga­nese, pour dé­crire la « mise à mort » in ex­tre­mis de l’évé­ne­ment.

Mé­con­nues du grand pu­blic, mais bien po­pu­laires au­près des ama­teurs d’hor­reur et de sen­sa­tions fortes, les « mai­sons de l’hor­reur » im­mer­sives Ma­le­fy­cia se sont te­nues à cinq re­prises par le pas­sé dans dif­fé­rents édi­fices de Mon­tréal et ont re­çu plus de 20 000 vi­si­teurs.

Pro­jet avor­té

Le 24 Heures en a par ailleurs vi­si­té les cou­lisses l’an der­nier.

Une tren­taine de brèves pièces de théâtre thé­ma­tiques, em­prun­tant au genre grand gui­gnol, illus­traient des scènes de meurtres, de tor­ture, de can­ni­ba­lisme, de sca­to­lo­gie, etc.

Les spec­ta­teurs se fai­saient même in­ter­pel­ler par les ac­teurs ou as­per­ger de li­quides vis­queux.

En rai­son de la pan­dé­mie cette an­née, un grand jeu de course aux énigmes à tra­vers la mé­tro­pole de­vait rem­pla­cer l’ha­bi­tuel par­cours intérieur. Ce jeu se se­rait dé­rou­lé pen­dant 48 heures à par­tir de ven­dre­di après-mi­di.

Par crainte d’avoir du mal à faire res­pec­ter les consignes sa­ni­taires ou d’avoir des vi­sites de la po­lice, l’équipe de pro­duc­tion a ju­gé pré­fé­rable d’avor­ter ce pro­jet en ges­ta­tion de­puis plu­sieurs mois même s’il était dé­jà presque ache­vé.

Vé­né­ra­tion

Ce sixième vo­let de­vait mar­quer la nais­sance d’un uni­vers pro­pre­ment « ma­le­fy­cien » avec des per­son­nages sor­tis de l’ima­gi­na­tion de Mme Ar­ga­nese et non pas, comme les an­nées pas­sées, pui­sés dans le folk­lore, les contes et les lé­gendes.

« C’est clair que Ma­le­fy­cia n’est pas morte pour de bon et que nous re­vien­drons dès que la pan­dé­mie se se­ra cal­mée », a dit la créa­trice qui s’est « conso­lée » en pu­bliant des pho­tos mon­trant ses créa­tions de 2020 réa­li­sées par le ma­quilleur Ra­phaël De Roy.

Le prin­ci­pal couple der­rière Ma­le­fy­cia, Do­mi­nique Ar­ga­nese et son conjoint Ma­thieu « Cass » Sur­pre­nant, un an­cien ga­gnant de Loft Sto­ry, vé­nère l’halloween. Ils se sont fian­cés un 31 oc­tobre. Ils af­firment aus­si s’être ar­ran­gés pour conce­voir leur en­fant pen­dant une veille de Tous­saint.

 ??  ?? À CAUSE DE LA CO­VID-19
À CAUSE DE LA CO­VID-19
 ?? – PHO­TOS COUR­TOI­SIE/DO­MI­NIQUE AR­GA­NESE, D’AR­CHIVES COUR­TOI­SIE ET SÉ­BAS­TIEN ST-JEAN/AGENCE QMI ?? q p eroy (à gauche sur la pho­to), la concep­trice de Ma­le­fy­cia Do­mi­nique Ar­ga­nese (à droite) a po­sé en te­nue de per­son­nage pour se conso­ler de l’an­nu­la­tion de son évé­ne­ment. Ma­quillage : Ra­phaël De Roy. Concept gra­phique et pho­to : Do­mi­niq. – 2. Une scène de l’édi­tion 2019 de Ma­le­fy­cia ins­tal­lée cette an­née-là dans l’an­cien Drug­store du Vil­lage gai de Mon­tréal. – 3, 4 et 5. Des per­son­nages que les ama­teurs d’hor­reur ont pu croi­ser au fil des ans dans les mai­sons han­tées Ma­le­fy­cia.
– PHO­TOS COUR­TOI­SIE/DO­MI­NIQUE AR­GA­NESE, D’AR­CHIVES COUR­TOI­SIE ET SÉ­BAS­TIEN ST-JEAN/AGENCE QMI q p eroy (à gauche sur la pho­to), la concep­trice de Ma­le­fy­cia Do­mi­nique Ar­ga­nese (à droite) a po­sé en te­nue de per­son­nage pour se conso­ler de l’an­nu­la­tion de son évé­ne­ment. Ma­quillage : Ra­phaël De Roy. Concept gra­phique et pho­to : Do­mi­niq. – 2. Une scène de l’édi­tion 2019 de Ma­le­fy­cia ins­tal­lée cette an­née-là dans l’an­cien Drug­store du Vil­lage gai de Mon­tréal. – 3, 4 et 5. Des per­son­nages que les ama­teurs d’hor­reur ont pu croi­ser au fil des ans dans les mai­sons han­tées Ma­le­fy­cia.
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada