24 Heures

La pire jour­née de­puis le dé­but de la pan­dé­mie

Le gou­ver­ne­ment Le­gault ,q ui cherche de­puis quelques jours à di­mi­nuer les at­tentes des Qué­bé­cois en v er s de pos­sibles ras­sem­ble­ments à Noël, marche plus que ja­mai s su r de s oeufs aprè su ne hausse re­cord de plus de 1500 nou­veaux cas de CO­VID-19.

- MARC-AN­DRÉ GA­GNON

Le mi­nistre de la San­té, Ch­ris­tian Du­bé, s’est in­quié­té hier de voir 1514 cas d’in­fec­tion et 43 dé­cès s’ajou­ter au bi­lan du Qué­bec (voir ta­bleau).

Il s’agit de la plus forte hausse quo­ti­dienne re­cen­sée à tra­vers la pro­vince de­puis le dé­but de la pan­dé­mie.

Tous les in­di­ca­teurs sont au rouge

« Les don­nées pour les cas, les hos­pi­ta­li­sa­tions et les dé­cès de­meurent très pré­oc­cu­pantes. On a be­soin de la col­la­bo­ra­tion de tous les Qué­bé­cois pour faire di­mi­nuer ces chiffres », a com­men­té le mi­nistre Du­bé, sur les ré­seaux so­ciaux.

« À peu près tous les in­di­ca­teurs sont au rouge ac­tuel­le­ment », a ré­su­mé le Dr Gas­ton De Serres, mé­de­cin-épi­dé­mio­lo­giste à l’ins­ti­tut na­tio­nal de san­té pu­blique du Qué­bec (INSPQ), en en­tre­vue à LCN.

« Ça fait dé­jà plu­sieurs jours que tran­quille­ment, on voit qu’on aug­mente. [...] Ce n’est pas du tout la di­rec­tion qui était sou­hai­tée », a af­fir­mé le Dr De Serres, en ob­ser­vant que la plu­part des condi­tions énon­cées par le pre­mier mi­nistre lors de l’an­nonce de son plan de match pour les Fêtes ne sont pas res­pec­tées ac­tuel­le­ment.

Fran­çois Le­gault a dé­jà ré­vi­sé sa pro­po­si­tion, en ré­dui­sant de quatre à deux le nombre de ras­sem­ble­ments qu’il sou­haite au­to­ri­ser.

Un « contrat mo­ral » dé­jà bri­sé

Pour les par­tis d’op­po­si­tion à l’as­sem­blée na­tio­nale, le « contrat mo­ral » pro­po­sé par Fran­çois Le­gault le 19 no­vembre der­nier est dé­jà bri­sé.

« De fa­çon ma­jo­ri­taire, les Qué­bé­cois suivent les di­rec­tives, se conforment aux di­rec­tives de la San­té pu­blique et ils tiennent leur bout du contrat mo­ral », a fait va­loir en point de presse le lea­der par­le­men­taire li­bé­ral An­dré For­tin.

À son tour, le co-porte-pa­role de Qué­bec so­li­daire, Ga­briel Na­deau-du­bois, a re­pro­ché au gou­ver­ne­ment de ne pas en faire as­sez pour pro­té­ger les tra­vailleurs de la san­té.

« Le pro­blème avec le contrat mo­ral de Fran­çois Le­gault, c’est qu’il est uni­la­té­ral, a dit le dé­pu­té de Gouin. Ça marche juste d’un bord, ce contrat-là ! La CAQ pointe les

Qué­bé­cois du doigt et leur dit que, si Noël est an­nu­lé, bien, ça va être de leur faute à eux. »

« Faux sus­pens e»

Aux yeux du porte-pa­role pé­quiste en ma­tière de san­té, Joël Ar­se­neau, ce « fa­meux contrat mo­ral » est dé­jà « ré­si­lié ».

« Ce qu’on vou­drait, c’est que le pre­mier mi­nistre, au­jourd’hui, mette cartes sur table, qu’il cesse le faux sus­pense et qu’il nous dise les choses telles qu’elles sont. On sait que tous les in­di­ca­teurs sont au rouge », a dé­cla­ré le dé­pu­té­de­sîles-de-la-ma­de­leine.

« Ce n’est pas nor­mal qu’on fasse une an­nonce le 19 no­vembre, qu’on crée des at­tentes, puis qu’on joue en­suite avec la san­té psy­cho­lo­gique des gens, avec les ex­pec­ta­tives autour du temps des Fêtes », a dé­non­cé le chef pé­quiste Paul St-pierre Pla­mon­don, qui re­proche au gou­ver­ne­ment de lan­cer des « bal­lons d’es­sai » à ré­pé­ti­tion.

 ??  ??
 ?? – PHO­TO D’AR­CHIVE SPI ERRE-PAUL POU­LIN/AGENCE QMI ?? Une fois de plus hier, le gou­ver­ne­ment Le­gault a ap­pe­lé à la col­la­bo­ra­tion des Qué­bé­cois pour faire di­mi­nuer les chiffres.
– PHO­TO D’AR­CHIVE SPI ERRE-PAUL POU­LIN/AGENCE QMI Une fois de plus hier, le gou­ver­ne­ment Le­gault a ap­pe­lé à la col­la­bo­ra­tion des Qué­bé­cois pour faire di­mi­nuer les chiffres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada